BFM Business

Google désactive tous les enregistrements audio de son assistant vocal

Google désactive les enregistrements de son assistant vocal

Google désactive les enregistrements de son assistant vocal - Google Home/ YouTube

L’entreprise californienne va désactiver cette option, qui lui permet d’écouter certaines conversations afin d’améliorer l’intelligence artificielle de son assistant vocal.

Google veut que ses clients fassent davantage confiance à son assistant. Dans un mail qui leur sera progressivement envoyé à compter de ce 5 août, la firme explique avoir désactivé par défaut les enregistrements audio de l’ensemble de ses utilisateurs.

Pour rappel, ces enregistrements sont parfois écoutés par des salariés ou prestataires de la firme, afin d’améliorer le fonctionnement de Google Assistant. Un fonctionnement qui avait été décrié l’an dernier, lorsque plusieurs médias avaient évoqué ces écoutes sur les produits Google, mais également Apple et Amazon.

Remise des compteurs à zéro

Si Google - comme Apple - avait depuis désactivé ces enregistrements par défaut, laissant le choix à l’utilisateur de l’activer au moment de configurer un produit utilisant la fonction d’assistant vocal, l’entreprise remet aujourd’hui l’ensemble des compteurs à zéro.

Tous les enregistrements vont être désactivés, y compris si l’utilisateur avait donné son accord. Une fois ce ménage effectué, les utilisateurs de Google Assistant pourront choisir de réactiver manuellement cette option, en se rendant dans les paramètres de leur compte.

"Les utilisateurs auront ainsi la possibilité de vérifier et de confirmer leur choix, et nous ne reprendrons pas la sauvegarde des enregistrements, sauf si les utilisateurs le confirment dans leurs paramètres", précise un porte-parole de Google à BFMTV.

Comme Apple et Amazon, Google utilise des bribes de conversations audio de ses utilisateurs afin de perfectionner ses outils de reconnaissance vocale. Un mot n’ayant pas été correctement interprété par la machine pourra ainsi être écouté et corrigé par un humain, afin que la machine puisse reconnaître un son, un accent ou une prononciation par la suite.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech