BFM Business

10 ans d’Android: les dix smartphones les plus marquants depuis 2008

Lancé en septembre 2008, le système d’exploitation de Google domine désormais le marché des smartphones en nombre d’exemplaires vendus. Retour sur dix modèles emblématiques de la bataille des différents fabricants contre Apple.

Quelques mois après l’arrivée de l’iPhone d’Apple, le fabricant taïwanais HTC répliquait avec le lancement du tout premier smartphone Android, baptisé G1 (ou Dream). Quelques semaines plus tard, Android Market - ancêtre du Google Play Store - allait achever de lancer le système d’exploitation de Google dans la course à la domination du marché du smartphone, face à Apple et Nokia. A l’époque, le Finlandais était alors leader incontesté de la téléphonie mobile, avec plus de la moitié du parc mondial.

Il faudra seulement deux ans à Android pour devenir plus populaire que les systèmes d’exploitation de Microsoft, Apple, RIM (BlackBerry) et Nokia. Faisant fonctionner neuf smartphones sur dix dans le monde, l'essor d'Android s'est aussi matérialisé par l’arrivée de quelques appareils emblématiques.

HTC G1 (ou Dream) (2008)

Le HTC G1
Le HTC G1 © HTC

Lancé sous le nom G1 outre-Atlantique, le HTC Dream fait office de pionnier face à l’iPhone d’Apple. Il est censé offrir un univers logiciel bien plus ouvert que ce dernier. Malgré ces promesses, le retard technique est important, faute d’écran multipoint - qui permet par exemple de zoomer sur une photo avec deux doigts. Malgré ses défauts et la présence d’un clavier physique bientôt désuet, le HTC Dream ouvrira la voie à une nouvelle génération d’appareils.

HTC Nexus One (2010)

Le HTC Nexus One
Le HTC Nexus One © HTC

Aujourd’hui en perte de vitesse, HTC aura accompagné toutes les grandes étapes d’Android. Conçu en partenariat avec Google, le Nexus One prouve que les smartphones Android ont un véritable avenir, grâce à de nouvelles qualités (un processeur puissant, un bon appareil photo et un écran AMOLED). Là encore, il faudra attendre pour connaître le succès financier: le Nexus One fut un échec commercial.

Samsung Galaxy S (2010)

Le Samsung Galaxy S
Le Samsung Galaxy S © Samsung

Après avoir fait de la résistance, Samsung se décide finalement à opter pour l’OS de Google. Malgré des finitions en plastique, il propose une surcouche logicielle séduisante - inspirée de celle d’Apple - et surtout un bel écran Super AMOLED. L’un des premiers succès majeurs pour un smartphone Android, avec 25 millions d’unités vendues. La suite fera de la gamme Galaxy S la signature haut de gamme du fabricant.

Samsung Galaxy Note (2011)

Le Samsung Galaxy Note
Le Samsung Galaxy Note © Samsung

Avant les autres, Samsung a compris que les utilisateurs de smartphones voudraient voir plus grand. Surfant sur le succès du Galaxy S, le sud-coréen lance le Galaxy Note, également premier d’une longue série. Lors de sa sortie, de nombreux observateurs se moquent son écran de 5,3 pouces, jugé ridiculement grand.

Sept ans plus tard, l’iPhone XS Max adopte une dalle de 6,5 pouces et concurrence directement le Samsung Galaxy Note 9, dont la marque de fabrique reste la présence du stylet S Pen, déjà adopté en 2011.

LG G2 (2013)

Le LG G2
Le LG G2 © LG

Après Samsung, un autre sud-coréen parvient à se faire une bonne place dans l’univers du smartphone Android : LG. Fin 2013, le LG G2 séduit grâce à un design novateur - les touches de contrôle se trouvent alors placées au dos du mobile, un bel écran et surtout un processeur surpuissant. De quoi placer le LG G2 parmi les smartphones de référence, alors qu’Android s’accapare désormais deux tiers du marché.

OnePlus One (2014)

Le OnePlus One
Le OnePlus One © OnePlus

Un an plus tard, personne ne voit venir un mystérieux fabricant, totalement inconnu. En partie financé par le géant chinois Oppo, OnePlus annonce un “flagship killer”, un smartphone qui embarque tous les composants les plus évolués, mais vendu seulement 299 euros. Bien moins cher que les appareils haut de gamme de Samsung, LG ou Apple.

Face à une forte demande, OnePlus impose un système d’invitations pour s’offrir le produit. Concrètement, le OnePlus One n’est pas loin d’être introuvable. Il marquera cependant le début d’une nouvelle étape, avec l’arrivée de mobiles de qualité à prix cassés.

Samsung Galaxy S6 (2015)

Le Samsung Galaxy S6
Le Samsung Galaxy S6 © Samsung

Samsung décevait ses clients en 2014 en proposant un Galaxy S5 avec des finitions en plastique. L’année suivante, l’entreprise répare son erreur avec la manière. Le Samsung Galaxy S6 signe un retour en force, avec un écran somptueux, une qualité photo au-dessus de la concurrence et un superbe design en verre - incurvé sur la version Edge - qui inspirera la majorité des autres fabricants par la suite. Un coup de maître.

Google Pixel (2016)

Le Google Pixel
Le Google Pixel © Google

Suite à la sortie des modèles Nexus conçus en partenariat avec LG, HTC, Motorola ou Huawei, Google se décide à sortir son propre smartphone. Baptisé Pixel, il est présenté fin 2016 et disponible uniquement sur certains marchés - dont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Les spécialistes sont unanimes sur les qualités du mobile, notamment en photographie.

Pour la première fois, un autre américain semble en mesure de rivaliser avec Apple. Comme ce dernier, Google a la main tant sur la partie logicielle que matérielle, ce qui lui permet d’optimiser au mieux ses terminaux. En octobre 2018, Google présentera le Pixel 3, qui devrait être le premier à être vendu en France.

Samsung Galaxy S8 (2017)

Le Samsung Galaxy S8
Le Samsung Galaxy S8 © Samsung

Après une année marquée par les bonnes ventes du Galaxy S7 et le fiasco du Galaxy Note 7, Samsung éblouit avec un Galaxy S8 au format 18:9, permis par un écran occupant presque toute la façade du mobile. La firme donne le ton, avant une déferlante de mobiles reprenant les mêmes proportions. Quelques mois plus tard, Apple présente l’iPhone X, qui se distingue par la présence d’une encoche noire, que seul Samsung refuse d’intégrer aujourd’hui.

Huawei P20 Pro (2018)

Le Huawei P20 Pro
Le Huawei P20 Pro © Huawei

Tandis que les marques historiques (Sony, HTC, LG) voient leurs ventes s’effriter, le Chinois Huawei marque une nouvelle étape avec la présentation du P20 Pro, un mobile équipé d’un triple module caméra. Un succès commercial pour l’entreprise qui fabriquait encore des smartphones en marque blanche pour Bouygues Telecom quatre ans plus tôt. Acteur désormais incontournable de l’univers d’Android, Huawei a pour la première fois vendu plus de mobiles qu’Apple, au second semestre 2018.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech