BFM Business

Sur Facebook, attention aux arnaques au Thermomix

-

- - YouTube (Thermomix France)

Des pages frauduleuses proposent aux membres du réseau social de se voir offrir le robot de cuisine, moyennant leur participation à un jeu concours. Une pratique qui consiste uniquement à leur soutirer de l’argent.

L’émoi autour de la sortie du dernier modèle de Thermomix semble susciter des vocations chez les escrocs. Comme le décrit Le Monde, les arnaques liées au robot de cuisine sont de plus en plus fréquentes sur Facebook. Pour leurs auteurs, le principe est simple: organiser un faux jeu concours, puis inciter les supposés gagnants à appeler un numéro surtaxé. A la clé: aucun Thermomix gratuit, mais une belle facture de téléphone.

-
- © -

Afin de passer au travers des algorithmes du réseau social - chargés de détecter les arnaques, les organisateurs de ces faux concours créent de nouvelles pages à la volée, dès que celles qui sont repérées sont supprimées.

D’après les pages consultées par Le Monde, jusqu’à 300 Thermomix gratuits sont promis. De quoi attirer les foules, pour un produit qui se vend jusqu’à 1300 euros. L’appareil n’étant proposé qu’en vente directe, au domicile des clients, son fabricant - l’Allemand Vorwerk - ne livre jamais d’exemplaires destinés à des jeux concours.

-
- © BFMTV.COM

Des arnaques parfois sponsorisées

A l’heure où nous écrivons ces lignes, de nouvelles pages Facebook proposent de gagner le robot de cuisine. Elles sont par exemple baptisées “Concours Thermomix France Officiel” ou “By Shop Deal”. Active depuis le mois de février 2018, cette dernière cumule près de 2000 abonnés et a récemment mis en scène deux supposés gagnants de Thermomix.

-
- © BFMTV.COM

D’après une capture d’écran partagée par un internaute, "By Shop Deal" aurait proposé jusqu’à 15 Thermomix sur le réseau social, cette fois dans une publication sponsorisée (où Facebook est donc rémunéré).

A la différence de “Concours Thermomix France Officiel”, dont l'arnaque est basée sur un numéro surtaxé, "By Shop Deal" demande aux victimes de régler des frais de transport par avance (4,99 euros).

Sur Facebook comme sur Instagram, les robots de cuisine ne sont pas les seuls produits mis en avant par des escrocs dans des publications sponsorisées. La promotion de faux vêtements, de smartphones à très bas prix (voire gratuits) ou d’investissements frauduleux est également fréquente.

Qu’il s’agisse de Thermomix ou d’autres offres, les bons réflexes sont souvent les mêmes: se méfier des promesses trop alléchantes, vérifier l’origine de la page et l’existence d’une entité juridique pour tout organisme mettant en avant des offres commerciales.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech