BFM Business

Chine: le passeport sanitaire arrive dans l’application de messagerie WeChat

Les actuels utilisateurs de WeChat verront l'application quasiment désactivée aux Etats-Unis

Les actuels utilisateurs de WeChat verront l'application quasiment désactivée aux Etats-Unis - Drew Angerer © 2019 AFP

Comme Israël, la Chine propose à ses citoyens une version numérique du passeport sanitaire, notamment dans la perspective de voyages à l’étranger.

La Chine a lancé pour ses citoyens un passeport sanitaire numérique qui leur permettra de prouver leur statut sanitaire lors d'un voyage vers ou depuis l'étranger et pourrait contribuer à une ouverture accrue des frontières chinoises.

Test Covid-19 ou statut vaccinal

Ce "certificat de santé pour les voyages internationaux" est une application pour smartphone qui affiche et authentifie les données sanitaires des passagers, comme leurs tests Covid (PCR et anticorps) ou leur statut vaccinal. Pour l'instant, l'application n'est pas obligatoire et est réservée aux Chinois.

Elle leur "offrira davantage de commodité" dans leurs voyages "au fur et à mesure que des accords de reconnaissance mutuelle des certificats de santé seront conclus entre la Chine et d'autres pays", selon l'agence de presse Chine nouvelle.

L'application vise à "promouvoir la relance économique mondiale et faciliter le passage des frontières", a indiqué le ministère des Affaires étrangères, sans préciser quels étaient les bénéfices concrets auxquels elle donne droit, ni si d'autres pays comptent la reconnaître.

Lancé ce lundi 8 mars via un mini-programme intégré à la populaire application WeChat, le nouveau passeport santé chinois pourra également être imprimé en version papier. Une stratégie qui est donc différente de celle des autorités israéliennes, qui ont opté pour une application dédiée.

La Chine, avant les Etats-Unis et l’Europe?

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni envisagent de lancer des systèmes similaires. Dans l'Union européenne, l'idée d'un "passeport vert" sera présentée par la Commission de Bruxelles le 17 mars.

A l'exception de foyers localisés, la Chine est largement débarrassée du Covid-19 depuis le printemps 2020 grâce à des confinements, des dépistages massifs, au port généralisé du masque et aux quarantaines imposées à l'entrée du pays.

Depuis fin mars 2020, la Chine n'autorise l'entrée sur son territoire qu'aux Chinois, ainsi qu'à un nombre limité d'étrangers. Elle a par ailleurs considérablement réduit ses vols internationaux.

Parmi les étrangers, seuls des diplomates, des acteurs du monde des affaires ou encore des personnes titulaires de permis de séjour et de travail en cours de validité peuvent sous conditions entrer dans le pays.

Tous les voyageurs, chinois comme étrangers, doivent par ailleurs effectuer à leur arrivée une quarantaine d'au moins 14 jours dans un hôtel, à leurs frais.

Le lancement de ce passeport santé numérique laisse entrevoir la possibilité à moyen terme d'une généralisation aux étrangers de ce système, voire d'une levée partielle des restrictions de voyages à l'entrée ou à la sortie du territoire.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably avec AFP Chef de service BFM tech