BFM Business

Britanniques et Américains vont-ils interdire Huawei sur leur territoire?

"Nous devons reconnaître le fait (...) que l'État chinois agit parfois de manière malveillante", a souligné le ministre de la Défense britannique pour justifier son inquiétude concernant Huawei

"Nous devons reconnaître le fait (...) que l'État chinois agit parfois de manière malveillante", a souligné le ministre de la Défense britannique pour justifier son inquiétude concernant Huawei - Nicolas Asfouri - AFP

Le ministre de la Défense britannique Gavin Williamson se dit très "inquiet" des possibles relations entre Huawei et Pékin. Aux Etats-Unis, Donald Trump pourrait signer dès janvier un décret au nom de l'urgence nationale pour interdire aux entreprises américaines d'utiliser ses équipements ainsi que ceux de ZTE.

Lors d'une visite en Ukraine, le ministre de la Défense britannique Gavin Williamson a fait part de sa très "vive inquiétude" quant à la participation du géant chinois des télécoms Huawei au déploiement de la technologie 5G au Royaume-Uni, rapporte le quotidien The Times. "Nous devons reconnaître (...) que l'État chinois agit parfois de manière malveillante", a souligné le ministre. 

La participation de Huawei au déploiement de la 5G au Royaume-Uni avait été également mise en cause début décembre par le chef du renseignement extérieur britannique (MI6), Alex Younger, et le groupe britannique de télécoms BT a récemment indiqué qu'il se défaisait de tous les équipements Huawei sur son réseau de téléphonie mobile. Mais le coeur du problème repose sur la 5G. Cette future norme de téléphonie mobile doit devenir le moteur de la transition numérique des économies, des véhicules autonomes à l'intelligence artificielle en passant par les applications domotiques.

Une urgence nationale aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, la position vis-à-vis de Huawei, mais aussi de l'opérateur chinois ZTE, se durcit, rapporte Reuters qui s'appuie sur trois sources proches du dossier. Donald Trump envisagerait de prendre un décret au nom de l'urgence nationale pour interdire aux entreprises américaines d'utiliser des équipements de télécommunications fabriqués par ces deux groupes. 

Pour justifier cette interdiction, le décret présidentiel invoquerait l'International Emergency Economic Powers Act, qui autorise le président américain à réglementer le commerce en réponse à une situation d'urgence nationale menaçant les Etats-Unis. A l'étude depuis six mois, il pourrait être signé dès janvier.

Pascal Samama