BFM Business

Après une année 2020 exceptionnelle, comment Zoom compte survivre à la concurrence

En 2020, Zoom a surpassé les prévisions des analystes avec un bénéfice net de 672 millions de dollars. L'application table sur une croissance de 42% cette année mais devra faire face à la concurrence de géants de la Sillicon Valley.

Zoom, inconnu du grand public avant 2020, est devenu un symbole de la pandémie. L'application de visioconférence a connu une année exceptionnelle, comme en témoignent ses résultats publiés dans la nuit de lundi à mardi. De février 2020 à janvier 2021, Zoom a engrangé 2,65 milliards de dollars de revenus, soit 327% de plus que l'année précédente et gagné 672 millions de dollars de bénéfice net (contre 25 millions en 2019-20).

Sa croissance a été plus importante que celle envisagée par les analystes. Mais l'application lancée en 2013 va devoir affronter la concurrence des mastodontes Microsoft et Google. Face à la popularité croissante de Zoom, ces derniers ont copié certaines fonctionnalités, comme la possibilité de personnaliser son arrière-plan lors d'une réunion ou d'afficher un grand nombre de participants à l'écran dans une mosaïque.

Avec l'essor du télétravail et la démocratisation des appels vidéo lors des confinements successifs, les géants de la tech misent beaucoup sur leurs services de visioconférence.

Faire évoluer l'offre pour affronter la concurrence

Microsoft a un avantage de taille face à Zoom: sa solution Teams est incluse dans les suites payantes Microsoft 365, déjà utilisées par de nombreuses entreprises. Teams compte plus de 115 millions de clients, soit bien plus que Zoom et ses 467.000 entreprises abonnés à ses services.

Mais la jeune société continue d'y croire. D'une part, Zoom mise beaucoup sur les abonnements à ses licences: près de 1700 entreprises dépensent plus de 100.000 dollars par an pour bénéficier de leurs services.

Par ailleurs, Zoom va développer son offre. Après Zoom Phone, un service de téléphonie dans le Cloud, l'entreprise pourrait proposer des outils d'e-mail et de calendrier, rapportait The Information fin décembre. De nouveaux produits qui le placerait en concurrent frontal de Microsoft 365 et de la suite Google Workspace.

"Zoom va basculer de l'application vidéo à la plateforme de communication unifiée", confirme sur notre antenne Loïc Rousseau, directeur France de Zoom, invité mardi de Good Morning Business.

A la fin de l'année 2020, Zoom a continué de croître. Entre le troisième et quatrième trimestre, son chiffre d’affaires est passé de 772 à 882 millions de dollars, alors que le bénéfice s’envolait de 198 à 260 millions. Pour 2021, la société table sur une croissance de 42%, avec un chiffre d'affaires de 900 millions de dollars pour le trimestre en cours et de 3,7 milliards pour l'année.

Dans un communiqué, le PDG de Zoom, Eric Yuan a déclaré: "Nous sommes honorés de notre rôle de partenaire privilégié et d'être un moteur pour l'environnement moderne du "travail depuis n'importe où"". Malgré l'arrivée des vaccins, le télétravail devrait encore rester la norme pour plusieurs mois. Certaines entreprises ont même décidé de permettre à leurs salariés de ne plus jamais revenir au bureau.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech