BFM Business

“Je ne suis pas un chat”: face à un juge sur Zoom, un avocat coincé derrière un filtre de chaton

Dans une vidéo rapidement devenue virale, un avocat américain fait face à un juge sans parvenir à désactiver le filtre du système de visioconférence. La séquence a été partagée à des fins de prévention.

Rod Ponton n’est pas un chat. Dans une séquence partagée par un juge texan sur Twitter, un avocat plaidant en utilisant le logiciel de visioconférence Zoom se retrouve malgré lui affublé d’un filtre virtuel lui faisant prendre l’apparence d’un chat. Roy Ferguson, le juge en question, a décidé de publier la vidéo à titre exceptionnel, afin de montrer à quels types de difficultés peuvent être confrontés les professionnels de la justice en temps de pandémie.

"Je ne sais pas comment le retirer"

“Monsieur Ponton, je pense que vous avez activé un filtre dans vos paramètres vidéo” prévient Roy Ferguson dans la séquence. “C’est le cas, mais je ne sais pas comment le retirer. J’ai mon assistante avec moi qui essaie de le supprimer, mais je vais peut-être devoir continuer avec. Je suis bien là. Je ne suis pas un chat” répond alors l’avocat Rod Ponton.

Contacté par le média Vice, l’homme assure qu’il s’agit d’une erreur commise par sa secrétaire. “J’utilisais son ordinateur et pour une quelconque raison, elle avait ce filtre activé” détaille-t-il.

Rod Ponton, qui plaidait pour défendre un homme accusé d’avoir fui les États-Unis avec de l’argent de contrebande, explique avoir finalement pu retirer le filtre pour la suite de l’audience.

Sur Twitter, le juge Roy Ferguson précise avoir diffusé la séquence pour rendre hommage au professionnalisme à toute épreuve des acteurs du système judiciaire pendant la crise du Covid-19. Il incite par ailleurs les internautes à ne pas se moquer de l’avocat en question, mais plutôt à saluer son dévouement.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech