BFM Marseille
Marseille

Sable, mousse à raser... Les bons réflexes à avoir en cas de piqûre de méduse

Les méduses ont envahi les plages de la Méditerranée. Dimanche, plus de 80 nageurs ont été attaqués lors du Défi Monte-Cristo. BFM Marseille Provence vous explique les bons gestes à adopter en cas de piqûre.

Les méduses sont de retour en nombre sur le littoral cette année. Cette espèce de cnidaire possède des filaments, de longs tentacules qui peuvent aller jusqu’à 40 cm, recouverts de cellules urticantes.

Ce sont ces éléments qui provoquent des brûlures et, chez les personnes allergiques, de graves réactions. Les nageurs de la course de Monte-Cristo en ont fait les frais ce dimanche au large du château d'If. "Ça m'irrite, ça me tire sur la mâchoire", racontait à BFM Marseille Provence un participant qui s'était fait piquer au visage.

Quels sont les bons réflexes à avoir en cas de piqûre? Contrairement à une fausse idée reçue, cela ne sert à rien d'uriner sur la plaie. Il faut dans un premier temps sortir de l'eau pour éviter tout risque de noyade par la peur.

Retirer les cellules urticantes

Pour soulager la douleur, il faut rincer la plaie à l'eau de mer, et surtout pas à l'eau douce. Une fois la zone lavée, on peut la recouvrir de sable ou de mousse à raser, ce qui va permettre de dilater les pores de la peau.

On enlève ensuite la mousse ou le sable séchés à l'aide, par exemple, d'un carton rigide. Cela permettra de retirer les cellules urticantes encore présentes. Il faudra, pour finir, rincer à nouveau à l’eau de mer et appliquer un antiseptique. 

Il est aussi conseillé de ne pas toucher les méduses échouées sur la plage car celles-ci restent urticantes après leur mort.

Une carte pour localiser les méduses

Pour localiser -et éviter- les zones du littoral investies par les méduses, vous pouvez vous rendre sur le site meduse.acri.fr, qui recense leur présence sur les plages du sud-est.

Cartographie des méduses dans le sud-est
Cartographie des méduses dans le sud-est © ACRI-ST

Présentes toute l'année en Méditerranée, les méduses semblent toutefois être plus visibles depuis le début de la saison estivale. Une présence qui s'explique notamment par la météo lorsque le vent vient du sud, elles peuvent alors être davantage ramenées vers la côte.

Selon la société ACRI-SRT, leur présence est aussi favorisée par l'absence de prédateurs de cette espèce, notamment les tortues de mer.

Par Nicolas Dumas