BFM Lyon

Stations de ski sans remontées: Laurent Wauquiez appelle le gouvernement à "sortir de la bureaucratie"

Le président Les Républicains (LR) de la région Auvergne-Rhone-Alpes Laurent Wauquiez, le 13 septembre 2019 à Beaucroissant (Isère)

Le président Les Républicains (LR) de la région Auvergne-Rhone-Alpes Laurent Wauquiez, le 13 septembre 2019 à Beaucroissant (Isère) - JEAN-PIERRE CLATOT © 2019 AFP

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes appelle le gouvernement à "sortir de la bureaucratie" et à autoriser le fonctionnement des remontées mécaniques en station durant la période de Noël.

Il sera possible de se rendre dans les stations de ski pour les fêtes de fin d'année mais "les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public", a annoncé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex. Concrètement, il sera possible de profiter du paysage mais pas de faire du ski.

Une mesure dénoncée par le président d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, qui enjoint le gouvernement à "sortir de la bureaucratie":

"Heureusement que le Premier ministre a rectifié les propos d’Emmanuel Macron. Bien sûr que les stations de ski sont ouvertes. On ne ferme pas un village... Maintenant, sortons de la bureaucratie. Une station ouverte, ce sont forcément des remontées mécaniques ouvertes", a déclaré l'élu sur Twitter.

Une grosse perte de chiffre pour les stations

Le maintien de la fermeture des remontées mécaniques ne passe pas facilement auprès des domaines skiables français. Si elles pourront potentiellement rouvrir à partir du 20 janvier, les stations réalisent chaque année entre 20% et 25% à la période de Noël. Les Domaines skiables de France (DSF) ont également dénoncé auprès de l'AFP une "aberration" du gouvernement.

Le Premier ministre a cependant assuré que des discussions étaient en cours pour "indemniser les pertes de recettes occasionnées par cette décision" et "préparer au mieux la période suivante, à partir de janvier".

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions