BFM Lyon

Menu unique sans viande à Lyon: Grégory Doucet défend une application stricte du protocole sanitaire

L'édile a réaffirmé ce mardi la nécessité de cette mesure, pointée du doigt par le gouvernement et l'opposition locale, destinée à réduire les risques de contamination.

"On fait partie des villes qui appliquent strictement le protocole sanitaire." Alors que la polémique sur le menu unique sans viande temporairement imposé dans les cantines lyonnaises fait rage, l'édile écologiste de la ville a tenu ce mardi à défendre une mesure destinée à réduire, selon lui, les risques de diffusion du virus. Le gouvernement et l'opposition locale y voient plutôt une décision "idéologique".

"Cette décision, elle a été prise à la suite du déploiement d'un nouveau protocole sanitaire, qui a été décidé par le ministère de l'Éducation nationale, et qui impose deux mètres entre chaque enfant sur le temps de la restauration scolaire", a rembobiné Grégory Doucet ce mardi sur BFMTV.

Ce protocole "nous oblige à être beaucoup plus rigoureux, beaucoup plus efficaces", a-t-il en outre plaidé. Le menu unique sans viande, mais avec des œufs et du poisson, vise à fluidifier le passage à la cantine: "Ça a été notre réponse à la mise en place de ce nouveau protocole sanitaire." Selon l'édile écologiste, "dans d'autres régions, dans d'autres départements de France, l'application du protocole a été exigée avec moins de rigueur.".

Un retour à la normale si l'épidémie ralentit

Grégory Doucet a également insisté sur le caractère temporaire de cette mesure, en réponse notamment aux inquiétudes de certains parents d'élèves, dont une partie ont décidé de saisir la justice.

"Si on voit que l'épidémie ralentit, si le ministère nous dit qu'on assouplit les protocoles, à ce moment-là, on reprendra le cours normal des choses", a-t-il souligné.

Il a ainsi assuré que l'idée, à terme, n'est pas de faire disparaître la viande des assiettes des écoliers, comme cela lui a été reproché. Si le maire de Lyon déplore une alimentation "souvent trop carnée", il milite pour une réduction de la consommation au profit d'une viande de meilleure qualité.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions