BFM Lyon

Le métro E "abandonné" par les écologistes à Lyon? Une pétition lancée pour soutenir le projet

Une pétition en ligne a été lancée par des élus pour défendre la ligne E du métro. Ils craignent que l'idée soit en train d'être abandonnée par les écologistes.

Grand projet défendu par Gérard Collomb, le métro E verra-t-il le jour? Certains élus s'en inquiètent après l'élection des écologistes à la métropole. Gerbert Rambaud, conseiller municipal Debout la France à Vaugneray est à l'origine d'une pétition en ligne appelant à soutenir le projet.

L'auteur de la pétition qui rassemblait ce lundi près de 1500 signataires, s'inquiète de voir la ligne E du métro enterrée avec l'élection des écologistes. Cette ligne, qui doit relier l'ouest lyonnais à la Part-Dieu, via Bellecourt, n'a pas forcément les faveurs de Bruno Bernard, le nouveau président de la métropole et candidat à la présidence du Sytral.

"Les lignes de métro, nous allons en lancer une. Soit celle-ci, soit la prolongation d'une autre", expliquait-il début juillet sur BFM Lyon. Le choix sera fait après concertation "pour voir celle qui est la plus utile". "Aujourd'hui, je ne suis pas convaincu que ce soit le métro E", ajoutait-il encore.

Le téléphérique plutôt que le métro?

Bruno Bernard pourrait préférer le développement de lignes de téléphérique. Un projet qui, là aussi, fait débat. "Un téléphérique, si il passe au-dessus des maisons, ça fait un peu de bruit donc je crains que beaucoup d'habitants y soient opposés", estime sur BFM Lyon Gérard Collomb, défenseur de la ligne E du métro.

"Pour desservir l'ouest lyonnais, nous avions proposé le projet de métro qui allait jusqu'à Francheville et donc pouvoir relier en métro Francheville jusqu'à l'est de la Part-Dieu. Si il faut le faire en téléphérique, ça prendra plus de temps et ça permettra à moins de monde de se déplacer", argue l'ancien maire de Lyon.

Si Bruno Bernard a confirmé son intérêt pour la mise en place de télécabines, le nouveau président de la métropole a assuré que le projet ne serait porté à son terme, que "si les études démontrent que cette solution est possible".

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions