BFM Lyon

Covid-19: la campagne de vaccination a débuté en Auvergne-Rhône-Alpes

Préparation d'un vaccin.

Préparation d'un vaccin. - Dirk WAEM © 2019 AFP

La campagne de vaccination a débuté ce lundi en Auvergne-Rhône-Alpes avec de premières vaccinations à l'hôpital Pierre-Garraud à Lyon.

C'est parti pour la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes. Au lendemain des premières vaccinations en France, l'ARS a annoncé les premières vaccinations ce lundi dans la région, dans l'unité de soins de longue durée de l'hôpital Pierre-Garraud, dans le 5e arrondissement de Lyon.

Marie-Madeleine, une patiente de 87 ans de l'hôpital Pierre-Garraud, a été la première à être vaccinée dans l'après-midi. Plusieurs patients de l'établissement ont eux aussi reçu une première injection. La doyenne de l'établissement, âgée de 105 ans, a clôturé cette première session de vaccination, indiquent les HCL.

Une semaine pilote

Depuis la semaine dernière, quelques milliers de doses de vaccin ont été livrées aux Hospices civils de Lyon, qui comme les CHU de Paris, Lille, Dijon et Tours ont été désignés pour débuter la phase pilote de vaccination.

Durant cette phase pilote, 31 Ehpad et 4 Unités de soins de longue durée (USLD) d'Auvergne-Rhône-Alpes vont être concernés par la campagne de vaccination. La liste de ces établissements sera communiquée progressivement indique l'ARS.

Des congélateurs pour stocker le vaccin

Le début de la première étape de la campagne de vaccination commencera à proprement parler à partir du 4 janvier dans les 12 départements de la région. Pour permettre le déploiement du vaccin, d'ici la fin de la semaine 13 établissements hospitaliers d'Auvergne-Rhône-Alpes auront reçu un congélateur permettant de stocker à -80°C les premières doses de vaccins "qui arrivent de manière progressive".

"Les 940 Ephad et 78 USLD en Auvergne-Rhône-Alpes seront approvisionnés en vaccins tout au long de cette première étape de la campagne qui durera 6 à 8 semaines, le vaccin nécessitant l'administration d'une deuxième dose 21 jours après la première injection", précise l'ARS.

Au total, ce sont près de 78.000 patients et résidents et une partie des 57.000 professionnels traaillant dans ces structures qui se verront proposer une vaccination.

https://twitter.com/caroleblanchard Carole Blanchard Cheffe de service BFM Régions