BFM Immo

La maison à vendre de Dupont de Ligonnès attire les curieux

La maison du 55, boulevard Robert Schuman, pourrait mettre du temps à se vendre

La maison du 55, boulevard Robert Schuman, pourrait mettre du temps à se vendre - Google Street View

Le domicile de la famille de Xavier Dupont de Ligonnès, en vente depuis près de six mois, suscite la « fascination morbide » de pseudo-acquéreurs, raconte Le Figaro. Les agents immobiliers en charge de la vente sont submergés de « sollicitations bidons »…

Un mandat de vente bien encombrant. C’est ce qu’est devenu le domicile familial loué par Xavier Dupont de Ligonnès, suspecté d’avoir assassiné sa femme et ses quatre enfants en avril 2011. La maison du 55, boulevard Robert Schuman, à Nantes, fait l’objet depuis les cinq mois de sa mise en vente, de multiples « sollicitations bidons », rapporte le quotidien.

« Pas un jour ne passe sans que l'on reçoive un coup de fil », explique pour sa part un agent immobilier situé à proximité de cette adresse à la triste renommée, dont les dires sont confirmés par d’autres professionnels locaux. Une foule de propositions, plus ou moins farfelues, mais aucune n’a abouti. Selon les informations du Figaro, en effet, « aucun compromis de vente n'a encore été signé ».

Pertes de loyers

Le bien avait été mis en vente en mars dernier par les héritiers de la propriétaire, aujourd’hui décédée. Soit un an après la tragédie, et immédiatement après que les scellés eurent été levés. Outre les pertes de loyers durant ces mois d’inoccupation, les ayants droits ont « aussi dû payer les frais de cette immobilisation, sans compter les travaux (les corps avaient été ensevelis sous la terrasse) et la dévalorisation du bien sur le marché », précise le quotidien.

Une décote de 20 à 50 %

L’autre « mauvaise surprise », c’est qu’évaluée autour de 400 000 euros lors de sa mise sur le marché, la maison aurait subi une sévère décote selon les experts. « Aujourd'hui, la propriété de 120 à 140 m2 sur jardin est dépréciée entre 20 et 50 % », commente l’un d’entre eux. Et si les prix moyens en ville sont d’un peu plus de 2 600 euros le mètre carré, selon ce même expert, « cette maison (…) marquée au fer rouge du crime de sang » devrait plutôt se vendre entre 280 000 et 300 000 euros.

Estimez votre bien en quelques clics : cliquez ici.

Léo Monégier