BFM Grand Littoral

Calais: les chalets de plage victimes de dégradations en série

Depuis plusieurs semaines, les chalets du littoral calaisien sont régulièrement détériorés et incendiés. Les associations de propriétaires de ces petites cabanes réclament une meilleure surveillance.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux chalets de plage ont été dégradés, voire même incendiés, à Calais et sur le littoral environnant. Récemment, dans la nuit de lundi à mardi, pas moins de douze de ces petites cabanes de bois, véritables objets du patrimoine calaisien, ont ainsi été visitées et détériorées.

Si ces cabanes contiennent en général peu d'objets de valeur, leurs propriétaires entendent alerter la municipalité à propos de ces actes de malveillance qui se multiplient. Des associations se mobilisent ainsi pour réclamer une meilleure surveillance des plages de Calais la nuit, où plus de 700 chalets sont installés entre Sangatte et Blériot-Plage.

"On préfère une présence humaine que des principes de caméra de surveillance, explique à BFM Grand Littoral Loïc Lassalle, président des chalets Castors à Blériot-Plage. Il faut une surveillance sur le sable pour qu'on évite ce genre de délinquance", assure-t-il.

Fin juin, les caméras de surveillance déjà installés aux abords des plages ont tout de même permis d'identifier trois jeunes hommes qui venaient de mettre le feu à plusieurs chalets. Les incendiaires, âgés de 19 à 22 ans, ont reconnu les faits et seront jugés en novembre devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions