BFM Lille

Lille: les occupants du Théâtre du Nord tentent de s'installer à la Drac, la police s'interpose

Des professionnels de la culture occupent le Théâtre du Nord depuis le 11 mars.

Des professionnels de la culture occupent le Théâtre du Nord depuis le 11 mars. - BFM Lille

Mobilisés depuis jeudi dans l'enceinte de la Grand'Place, des intermittents du spectacle ont essayé ce lundi de changer de lieu d'occupation et de s'installer à la Direction régionale des affaires culturelles. La police est intervenue pour les en empêcher.

Depuis jeudi, ils occupaient l'enceinte du Théâtre du Nord, sur la Grand'Place de Lille. Des intermittents du spectacle ont tenté ce lundi de changer de lieu d'occupation et de s'installer à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac). Mais ils se sont heurtés aux forces de l'ordre qui sont intervenues pour les en empêcher.

Ces professionnels du spectacle souhaitaient quitter le Théâtre du Nord, car l'établissement accueille des répétitions. Ils attendent un signe de la mairie de Lille, laquelle a déclaré soutenir leur mouvement. La municipalité leur avait déjà proposé un lieu. Les intermittents ont refusé, le jugeant trop petit.

Des occupations jugées "inutiles"

À ce jour, une trentaine d'établissements culturels sont occupés par des intermittents. Ils appellent notamment à une réouverture des musées, des cinémas ou encore des théâtres et demandent la prolongation de l'année blanche pour pouvoir continuer à être indemnisés. Un mouvement contestataire, né au théâtre de l'Odéon, à Paris, qui s'est ensuite propagé à Pau, Strasbourg ou encore à Villeurbanne.

Les représentants du mouvement ont pu s'entretenir avec le Premier ministre, Jean Castex, ces derniers jours. Mais le gouvernement, pour l'heure, n'entend pas accéder à leurs revendications. La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a même jugé ces occupations "inutiles" et "dangereuses".

Pauline Delevoye avec Florian Bouhot