BFM Business

Très attachés aux espèces, les Français ont en moyenne 42 euros en poche

-

- - Pixabay

Plus de quatre Français sur cinq assurent qu'ils ne pourraient pas se passer des espèces qu'ils continuent à massivement utiliser pour les petits achats.

Même s'ils paient de plus en plus par carte, les Français tiennent à leurs pièces et leurs billets. Plus de quatre français sur cinq (81%) s’opposent à une potentielle disparition de l’argent liquide face à la multiplication des moyens de paiements dématérialisés, selon un sondage Ifop pour Brink’s France. Et les espèces ne seraient pas qu'un mode de paiement pour anciennes génération puisque les jeunes aussi y seraient très attachés. 73% des moins de 35 ans seraient ainsi opposés à la disparition des espèces.

Car même si son utilisation recule, le liquide continue d'être le mode de paiement le plus utilisé par l'ensemble de la population. La quasi-totalité des personnes interrogées (99%) déclarent utiliser de l’argent liquide. 86% d’entre elles disent préférer ce mode de paiement pour les achats du quotidien. L’utilisation des espèces domine ainsi pour les achats ne dépassant pas 20 euros, 69% d’entre eux étant payés en espèce contre 71% en 2017. 

Les habitudes changent peu puisque les Français ont en moyenne sur eux 42 euros et se rendent toujours deux à trois fois par mois aux distributeurs automatiques. Somme moyenne retirée par opération: 79 euros.

Le sujet de l’argent liquide touche une corde particulièrement sensible chez nos concitoyens puisque 77% des personnes interrogés considèrent que "les mesures visant à en limiter l’usage constituent une atteinte aux libertés individuelles".

Retirer des espèces: de plus en plus dur en zone rurale

L’accessibilité aux espèces semble aujourd’hui poser plus de difficultés, en particulier dans les communes rurales. Ainsi, 24% des ruraux estiment que cette accessibilité s’est dégradée, contre 13% qui considèrent qu’elle s’est améliorée.

Face à cette raréfaction grandissante, 78% des Français estiment que c’est aux pouvoirs publics, Etat ou municipalités, de financer la présence d’un distributeur de billets dans les endroits où ils seraient appelés à disparaître. 26% d’entre eux seraient même prêts à payer une commission de 0,50 euro par retrait pour le maintien d’un distributeur de billets dans leur commune.

L’argent liquide apparaît également comme une sécurité face aux craintes que suscitent les paiements dématérialisés. 87% des Français le jugent indispensable pour faire face à une défaillance informatique et 77% pour se protéger de l’utilisation des données personnelles.

Enfin l’argent liquide rassure puisque trois Français sur quatre estiment qu’il constitue un moyen de paiement "sûr et difficilement falsifiable". Une tendance qui s’affirme puisqu’ils n’étaient que 68% en 2015, date de la création du baromètre Brink’s France/Ifop conçu par la société Brink’s pour évaluer la relation des Français aux espèces.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco