BFM Eco

TGV: Jeune, plutôt aisé… Une enquête dresse le profil du passager-type

SNCF

SNCF - Eric Piermont

L'Autorité de régulation des transports a interrogé 7400 usagers des lignes à grande vitesse pour tenter de définir le profil des voyageurs.

Qui sont les passagers qui voyagent en TGV? Une enquête de l’Autorité de régulation des transports (ART) tente de répondre à cette question en s’appuyant sur un questionnaire soumis à 7400 usagers des lignes à grande vitesse (Ouigo compris).

Premier enseignement: la répartition par sexe des passagers du TGV est comparable à celle de la population française, à savoir 52% de femmes et 48% d’hommes. Néanmoins, les femmes sont plus nombreuses (58%) que les hommes à se déplacer avec les TGV à bas prix Ouigo. A l’inverse, la clientèle masculine est davantage représentée en première classe (58%, contre 44% pour la seconde).

Une clientèle plutôt jeune…

Les amateurs du TAGV (TGV + Ouigo) sont plutôt jeunes. Près d’un quart (23%) ont entre 14 et 34 ans alors que cette catégorie ne pèse que 15% dans la population nationale. Les plus de 65 ans représentent quant à eux 13% des clients du TGV contre 25% dans l’ensemble de la population. Reste que "ce résultat pourrait être en partie biaisé par le mode d’enquête (questionnaire en ligne)", précise l’Autorité de régulation des transports.

Sans surprise, les jeunes sont moins représentés en première classe (20% contre 40% en seconde) que les personnes âgées de 50 ans et plus qui pèsent plus de la moitié de la clientèle de première classe (55%) et seulement un tiers de la seconde.

… et solitaire

La grande majorité des passagers du TGV voyagent seuls (68% en moyenne, contre 48% en avion et 74% en "cars Macron"). Cette proportion est plus importante pour la clientèle des TGV classiques (69%) que celle des trains Ouigo (59%). "Ces différences entre services s’expliquent en partie par la plus faible part de déplacement professionnels en Ouigo", souligne l’Autorité de régulation des transports.

En effet, si 65% des déplacements en trains à grande vitesse ont pour motif principal les loisirs, les déplacements professionnels constituent tout de même 27% des voyages mais seulement 12% pour les trains Ouigo contre 27% et 32% pour clientèle TGV de seconde et première classe.

Surreprésentation des cadres et professions intellectuelles supérieures

Près de la moitié (48%) des usagers du TGV interrogés dans le cadre de l’enquête de l’Autorité de régulation des transports appartiennent à la catégorie socio-professionnelle des cadres et professions intellectuelles supérieures alors qu’ils ne représentent que 10% de la population française. Leur proportion recule par ailleurs à 34% pour les Ouigo.

Les employés, ouvriers et professions intermédiaires, qui comptent pour 45% de l’ensemble de la population ne représentent en revanche que 18% de la clientèle des TGV et 25% de celle des Ouigo.

Résultat, la clientèle des TGV est essentiellement constituée de passagers aux revenus plutôt confortables. 78% des voyageurs TGV et 68% des clients Ouigo indiquent que le revenu net mensuel de leur ménage est supérieur à 2000 euros par mois (contre 60% des ménages au sein de la population française). Plus encore, quatre passagers sur dix (39%) ont un revenu par ménage de plus de 4000 euros par mois et 38% un revenu compris entre 2000 et 3999 euros.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco