BFM Business

Télétravail: les DRH confrontés au déménagement des salariés

Invitée de Good Morning Business, la présidente de l'Association Nationale des DRH décrit un "phénomène nouveau", qui "pose des difficultés". Selon le dernier baromètre de l'ANDRH, 30% des entreprises sont confrontés au déménagement de leurs salariés.

Ce mercredi 9 juin marque l'assouplissement des mesures de télétravail et le retour progressif des salariés en entreprise, selon des accords négociés directement avec ces dernières. Mais certains d'entre eux vont avoir plus de mal à revenir au bureau, puisqu'ils ont déménagé.

30% des DRH ont ainsi découvert que des salariés avaient déménagé pendant la crise sanitaire, pointe la présidente de l'Association Nationale des DRH (ANDRH) Audrey Richard, invitée de Good Morning Business.

Un chiffre issu du dernier baromètre de l'ANDRH, repris en détail par La Tribune, dont les répondants rapportent "des demandes de salariés qui ont déménagé, vendu leur maison ou qui envisagent de déménager et veulent voir comment ils vont pouvoir travailler, ce qui n'arrivait pas avant".

"C’est un phénomène nouveau, nous n'étions pas confrontés à cela auparavant, on le prend de plein fouet", confirme Audrey Richard à l'antenne de BFMTV.

Cela pourrait durer, puisque huit responsable interrogé sur dix affirme que la crise a ancré durablement le télétravail dans les entreprises.

Pas un motif de licenciement

Pour autant, ces déménagements ne sont pas un motif de licenciement, prévient Audrey Richard . Pour autant, les salariés qui n'habitent plus à proximité de leur lieu de travail vont devoir respecter les accords d'entreprise.

"En tant que DRH, on se dit 'comment va-t-il faire?', s'il travaille à Paris et habite dans le sud de la France, il va devoir prendre le train, il va sans doute y avoir des retards régulièrement", s'inquiète-t-elle.

Elle appelle donc à la responsabilité des salariés. "On est face à quelque chose qui nous pose des difficultés. L’individuel ne doit pas prendre le pas sur le collectif", prévient-elle.

Samuel Kahn