BFM Business
Economie

Soldes: Alain Griset promet une concertation sur ce mécanisme "un peu dépassé"

Alors que les commerçants n'ont pas pu écouler leurs stocks, le ministre délégué en charge des PME veut "mettre sur la table cette question des soldes", qui ont connu un flop en janvier.

Faut-il en finir avec les soldes? Alors qu'elles devaient permettre de sauver des commerçants asphyxiés par les fermetures admiratives de 2020, le résultat a été "plus que moyen", reconnait sur BFM Business Alain Griset, ministre délégué en charge des PME.

"On voit bien qu'à côté des soldes, il y a les ventes privées" souligne-t-il, qui fausse finalement la temporalité des promotions. "En réalité, on peut se poser la question du bien-fondé du mécanisme de soldes tel qu'il existe" poursuit le ministre. "Et cette question va être posée. On va devoir très clairement mettre sur la table cette question des soldes." Le conseil économique et social remettra d'ailleurs un rapport sur le commerce, et notamment sur les soldes.

Alors faut-il en finir ? "On ne va pas partir avec un a priori d'office. On va lancer une concertation, il y aura un certain nombre de pistes" poursuit Alain Griset, qui évoque notamment le modèle allemand, avec des "soldes qui puissent être variables en suivant l'activité, tout au long de l'année."

"On va tout regarder très clairement car on voit bien que ce dispositif des soldes me parait un peu dépassé avec les outils internet et autres" explique-t-il. "Donc tout le monde a intérêt à trouver une solution qui permet aux commerçants de pouvoir, au bout du compte, de vendre leurs stocks mais qui soit plus d'actualité. Ce mélange entre ventes privées, et soldes… plus personne ne s'y retrouve" tranche-t-il.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business