BFM Business
JMLECO
Partenaire

« Pour le marché du solaire, il reste des marges de progression significatives »

[CONTENU PARTENAIRE] L’énergie solaire est indispensable pour remplacer l’utilisation des énergies fossiles. En inventant la première solution « Plug & Play » destinée aux particuliers, la société SoleilPourTous est l’un des chefs de file de la démocratisation du photovoltaïque en France. Rencontre avec Jean-François Faus, Président de la société et John Crowley, Associé.

Comment progresse le solaire photovoltaïque en France ?

John Crowley : La France est bien dotée, mais avec des marges de progression significatives, comparée par exemple au leader européen qu’est l’Allemagne. Les capacités totales progressent d’environ 5% par an, avec une tendance actuelle à privilégier des installations de taille modérée. C’est lié entre autres aux contraintes foncières, d’où le rôle très actif des agriculteurs, y compris à travers des innovations comme l’agriphotovoltaïque. En revanche, la filière est sous pression avec la hausse des prix des composants et des chaînes d’approvisionnement qui se tendent. Les délais de livraison s’allongent pour tous les opérateurs, et SoleilPourTous n’y fait pas exception. Nous avons fait le choix de sourcer en France, ou éventuellement en Europe proche, l’ensemble de nos composants, que nous assemblons en Bourgogne. Ce choix stratégique réduit notre empreinte carbone en cycle de vie ; il nous impose des contraintes opérationnelles. Mais le renforcement des capacités locales de production est indispensable si l’on veut aller chercher tout le potentiel du photovoltaïque en France.

Qu’en est-il du côté du particulier ?

Jean-François Faus : Le démarrage initial, il y a une dizaine d’années, a bénéficié de dispositifs d’aide, aussi bien fiscales que via les tarifs de revente au réseau. Aujourd’hui, avec la maturité de la filière, le développement se fait sur des bases différentes, où l’évolution du système électrique et la volonté de maîtriser sa propre production tendent à primer. Les particuliers ont compris qu’une fois équipés en capacité solaire (ce qui a un coût), l’énergie elle-même est gratuite. Pas de cuve à remplir, pas de facture de gaz à régler. Et avec les tensions actuelles qui font grimper les prix de l’énergie, produire chez soi apparaît de plus en plus comme un choix gagnant. Cependant, c’est l’équipement en toiture qui constitue l’offre majoritaire pour les particuliers, en pavillon. Elle comporte des avantages, mais aussi de nombreux inconvénients, dont les contraintes administratives (permis et contrats de revente au réseau) et des travaux en toiture qui peuvent être relativement importants. Pour des installations de 5 KW, les devis dépassent souvent 20 000 euros.

Quelle est l’alternative ?

JC : SoleilPourTous a inventé, dès 2016, la première solution photovoltaïque « Plug & Play ». Nous proposons donc un module solaire livré au particulier, branché, et immédiatement fonctionnel, offrant ainsi à chacun la possibilité d’accéder à l’énergie solaire sans les tracas liés au volet administratif et à l’installation en toiture. Il comprend les panneaux, les micro-onduleurs (matériel électronique qui standardise le courant), les protections électriques, et les câbles nécessaires pour en assurer le branchement. Une fois branché, le module va produire de l’électricité qui va alimenter le réseau domestique du particulier sans aucun paramétrage ou pilotage. Cette simplicité de l’accès à l’énergie sociale, c’est notre plus.

Pour quels gains sur la facture ?

JFF : Avec des modules solaires de ce type, on produit, à peu près, 1 500 KWh par an pour 1 KW installé. Pour un foyer moyen, un module Plug & Play de 660 W permet ainsi de couvrir environ 30 % de sa consommation, hors chauffage et eau chaude sanitaire. Les ménages qui sont en capacité de s’équiper avec notre solution Trio (3 modules de 660 W), pourront donc produire 3000 KWh/an et effacer la quasi-totalité de leurs achats d’électricité, hors chauffage et eau chaude sanitaire. Selon les profils de consommation – par exemple, selon qu’on dispose d’une piscine ou d’une pompe à chaleur – il est possible d’ajouter plusieurs modules Plug & Play pour s’adapter à tous les besoins. Et toujours avec la même efficacité et un impact immédiat sur la facture d’électricité. Au prix de l’année dernière, l’installation était rentabilisée en six ans. Mais avec la hausse actuelle des coûts de l’énergie, le temps de retour ne cesse de se raccourcir. D’ailleurs, signe qui ne trompe pas, nous avons réalisé autant de ventes sur le seul premier trimestre 2022 que sur la totalité de l’année 2021.

Avez-vous des ambitions à l’international ?

JC : Absolument. D’ailleurs, ce sont les partenaires potentiels qui viennent, aujourd’hui, nous chercher. Parmi les territoires concernés, figurent l’Algérie, la Tunisie, le Liban, le Bénin, le Cameroun, le Sénégal.


Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFM BUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO