BFM Business

Le management de transition, une solution dans l’air du temps

[CONTENU PARTENAIRE] Réseau 137 est le cabinet de management de transition et recrutement d’urgence qui accompagne toutes les entreprises sur l’ensemble des fonctions clés. Les missions d’un dirigeant de transition sont variées. Prendre au pied levé un poste vacant, piloter une mission, apporter une expertise pointue… Réseau 137 trouve et développe les artisans de ce nouveau monde, dirigeants à haute valeur ajoutée capables de mener des transformations, dotés des soft skills du changement. Par ailleurs, le cabinet par une approche systémique observe les compétences humaines bien au-delà du CV, afin de recommander en 48 heures la personne la plus adaptée à un contexte et une culture. En octobre, Réseau 137 officialise la création d’offres signatures sur le Board et Green Talent pour soutenir les mutations. Ils pourront ainsi guider entreprises et organisations vers le cercle vertueux du développement durable. Muriel Bolteau, fondatrice et présidente de Réseau 137, nous explique les enjeux d’une telle fonction et les spécificités du cabinet.

Qu’est-ce que le management de transition ?

Urgentistes du management ! Le management de transition est une solution managériale qui consiste à confier provisoirement la direction d’une organisation, d’une entreprise, d’une filiale, d’un département ou d’une branche à un dirigeant ou un manager opérationnel externe. Son rôle est d’amorcer un projet de transformation ou d’accompagner une période de transition. Nous les plaçons le temps d’un cap et cheminons à leur côté pendant la mission. Ces professionnels à haute valeur ajoutée sont capables de prendre les rênes d’un sujet immédiatement.

Quelles sont les spécificités de Réseau 137 ?

Toutes issues du terrain, notre expertise est de proposer l’intervention, sous forme de mission et micro-mission, à temps complet ou temps partagé, de dirigeants et managers de transition à haute valeur ajoutée, immédiatement opérationnels, au plan national, local ou à l’international

PDG, direction générale, financier, achats, supply, RH… Nous trouvons le profil de dirigeant qu’il faut. Avec des profils combinant expertise de haut vol et soft skills, expérience et fraîcheur de vue, dotés de recommandations innovantes que les autres ne font pas. Nous apportons des solutions ultra-rapides, fiables et percutantes aux besoins de leadership. Nous ne proposons pas les mêmes personnes que le marché car nous ne posons pas les mêmes questions !

Notre service est premium. Nous restons aux côtés du client et du professionnel pendant la mission. Au besoin, nous complétons avec un service de conseil privé et de nos compétences en stratégie relationnelle, coaching, ou d’accompagnement à la prise de fonction/mission.

Qui sont les profils retenus ?

Notre carnet d’adresses est inclusif et pluriel ! Il est ainsi composé à 42 % de femmes. Nous accueillons des personnes expérimentées, dès lors qu’elles ont plus de 15 ans d’expérience dans leur domaine. La tranche d’âge varie de 30 à 75 ans. Ce sont des personnalités multiculturelles et multisectorielles, ancrées dans l’air du temps, moins intéressées par la durée de leur mission que par l’intérêt du projet et l’organisme. Leur motivation vient de l’envie de contribuer, de se sentir utile et de laisser une trace. Tous aiment transmettre et souhaitent aider à faire bouger les lignes.

Quelles sont leurs compétences ?

Les compétences acquises au fil des années sont essentielles ! Les moments que tout individu vit au cours de sa carrière et de sa vie le dotent de « super-pouvoirs » et d’expériences qui offrent leur lot de possibilités de réussite pour l’avenir. Il faut d’abord aimer découvrir de nouvelles cultures. Nous privilégions des personnes aux grandes compétences opérationnelles, et orientées solutions.

Une forte résilience est également un critère important. Dans certains cas, elle permet d’affronter l’émotion présente sur place. Chaque intervention se fait dans un nouvel univers, et il convient d’avancer dans les projets dès son premier jour. La capacité d’apprendre de ses erreurs est donc fondamentale. L’humilité est indispensable pour réussir à se connecter aux équipes, et avancer ensemble vers le changement. Être de passage dans une entreprise implique une responsabilité : cela engendre un impact à mesurer, puisqu’il peut se produire une fois que la personne sera partie.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples de missions ?

  • Un audit des finances vertes pour des sociétés souhaitant lancer un processus d’investissement dans le cadre d’une démarche de développement durable. Un financier aux connaissances pointues en termes de critères ESG peut donc les mettre au service de la finance ;
  • Repérer le bon directeur général international capable de prendre la relève au pied levé du DG venant de claquer la porte d’une histoire familiale. Cette solution a été mise en place rapidement, en considérant la culture familiale et la règlementation des équipementiers automobiles, pour lui permettre de gagner du temps afin d’installer une succession pérenne ;
  • Un vendredi soir, en juillet dernier, un industriel de la santé nous a contactés pour nous faire part d’une crise de suicides… Dès le lundi, nous y avons envoyé un RH spécialisé en risque psychosociaux en soutien des collaborateurs et du management ;
  • En termes de croissance, un spécialiste des achats non alimentaires est intervenu chez un retailer français pour bâtir une stratégie achat auprès des managers, afin d’apporter une nouvelle façon de travailler et une nouvelle offre aux clients ;
  • Nous avons accompagné une scale-up française basée à San Francisco et en pleine croissance, qui avait besoin d’un business developper au profil très décalé et haut potentiel ;
  • Un grand groupe du luxe recherchant un directeur de transformation capable d’animer une équipe d’intrapreneurs et lever les projets de start’up interne

Comment la crise sanitaire a-t-elle affecté votre secteur ?

La donne a changé pour les entreprises. Elles ont besoin de stratégies alternatives, de souplesse, d’intelligence collective et de regards novateurs. De dirigeants dotés de nouvelles compétences, mais aussi de manageurs porteurs de sens, qui permettent au collectif de mieux jouer ensemble. De visions inédites et d’énergies venues de l’extérieur. Sans attendre. Côté individus, l’alternatif est devenu mainstream. Leur appétence se développe pour l’autogestion, la participation aux décisions, la prise d’initiative, le besoin de se réaliser… Il y a aussi un Big Bang du post-salariat, du néo-artisanat, de la création d’entreprises et un boom des freelances. Les alternatives ne font plus peur !

D’après vous, comment évolue le management de transition ?

L’humain change tout ! Quel que soit le temps passé dans une organisation ou une entreprise, tout est une question de rencontre humaine ! Nos clients nous demandent peu à peu quel est le modèle de fonctionnement de la personne, pour qu’il y ait adéquation entre tous. Sa qualité relationnelle et son modèle de communication sont essentiels au bon déroulement de la mission. Son savoir-être et sa capacité à remettre en cause le statu quo sont désormais des critères observés par les entreprises.

Ce système ne peut fonctionner que si l’on réfléchit comme une équipe. Lors d’une mission, Réseau 137 est au service du manager de transition comme de l’entreprise. Notre suivi absolu est pensé pour les encourager à se concentrer uniquement sur le cœur de leur mission. Par ailleurs, la pluralité de profils est indispensable pour amorcer un changement.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO