BFM Business

L’opérateur de services hébergés de référence en France

[CONTENU PARTENAIRE] L’opérateur de services hébergés Adista a su s’imposer progressivement comme l’un des acteurs clés dans les services informatiques sur les réseaux très haut débit pour les entreprises de toute taille et les collectivités. Interview avec Patrice Bélie, président de l’entreprise, qui revient lors de cet échange sur les enjeux gravitant à ce jour autour de ce secteur d’activité stratégique.

Comment définiriez-vous l’activité d’Adista ?

Patrice Bélie : Adista est un opérateur cloud et télécoms. Nous adressons deux segments de marché : d’une part le monde du cloud et de l’infogérance, c’est-à-dire que l’on héberge soit chez nos clients soit dans notre propre data center, soit dans le cloud public, le système d’information de nos clients ; et d’autre part le monde des télécommunications où l’on transporte le signal de ce que l’on a produit en termes de système d’information.

Nous avons une trentaine d’agences, ce qui fait de nous un acteur multilocal. Notre spécificité c’est d’offrir des services à nos clients sans les enfermer dans nos produits, mais au contraire de répondre à leurs attentes spécifiques.

Nous avons une croissance à deux chiffres, ininterrompue depuis maintenant quinze ans. Sur l’année 2020, Adista a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 153 millions d’euros et compte désormais 720 collaborateurs. Pour l’année 2021, on table là encore sur une croissance à deux chiffres.

Vous proposez vos services à une grande diversité d’acteurs ?

Patrice Bélie : En effet, nos clients sont à la fois des entreprises de la TPE à l’ETI, mais aussi des collectivités de tous types dans le secteur public comme des groupements hospitaliers, des services de secours, des conseils départementaux, ou encore des intercommunalités. Pour chaque client avec qui l’on collabore, nous voulons établir un lien de proximité.

Quels enjeux auxquels doit répondre Adista aujourd’hui ?

Patrice Bélie : En tant qu’entreprise de services, nous répondons avant tout aux enjeux de performance de nos clients. Nous sommes là pour répondre à leurs besoins dans la durée, comme en ce moment avec des offres spécifiques pour le télétravail, avec une combinaison de briques technologiques qu’on peut assembler autour d’une carte SIM pour travailler depuis n’importe où, avec un accès VPN qui permet d’avoir un réseau sécurisé au départ de cette carte SIM et des applicatifs métiers dont la suite Microsoft O365 et une téléphonie intégrée dans Teams pour pouvoir interagir facilement avec vos équipes, même depuis votre maison de campagne.

Dans les autres enjeux du moment, nous avons toujours une croissance importante en ce qui concerne les entreprises qui recourent au service cloud pour mettre en place le travail à distance. Adista héberge le système d’information et le met à disposition du client, où qu’il soit, à travers les tuyaux de la télécom, d’où l’intérêt d’avoir cette double casquette cloud et télécoms.

La cybersécurité est également l’un des enjeux essentiels du moment. Les équipes d’Adista se composent d’experts en cybersécurité qui sont capables d’intervenir en amont pour conseiller nos clients sur le déploiement des équipements et leur utilisation pour se protéger ; et en phase de crise pour restaurer le système d’information en récupérant les données sauvegardées.

Il y a une vague de fond de mutation technologique qui est entraînée par le plan « France très haut débit » : c’est la coordination de nombreux acteurs privés dont de grands opérateurs (en collaboration avec le gouvernement) qui déploient massivement la fibre partout en France. L’ensemble de la filiale numérique a pris des engagements de déploiement de cette technologie. Le jour où celle-ci arrive dans un territoire, cela représente un véritable changement pour les entreprises qui peuvent travailler d’une meilleure façon. Notre travail chez Adista, c’est justement d’accompagner ce changement chez nos clients. Nous sommes là pour apporter l’ensemble des services qui vont pouvoir transiter grâce à la fibre.

Pour répondre aux enjeux que vous venez de lister, l’objectif d’Adista est d’être présent au plus proche de ses clients dans les territoires ?

Patrice Bélie : Absolument, nous faisons un travail de proximité. On nous demande souvent si nous sommes un opérateur national, car Adista est présent partout en France, or nous sommes plutôt un opérateur multilocal. C’est pour cela que nous arrivons à développer cette confiance avec nos clients. Nous voulons avant tout être un opérateur de confiance !

Adista vient de recevoir pour la sixième fois le label « Entreprise Numérique Responsable », pouvez-vous nous en dire plus ?

Patrice Bélie : Être une entreprise engagée sur le plan de l’environnement, c’est une fierté pour moi en tant que dirigeant, mais aussi pour mes équipes et nos clients. Le fait d’avoir acquis une certaine taille permet de dégager une marge de manœuvre pour avoir une politique RSE très active. Nous sommes très vigilants sur la consommation énergétique de nos datas centers qui, aujourd’hui, consomment de l’énergie entièrement renouvelable. Nous veillons également au bien-être de nos collaborateurs, et à leur développement professionnel.

Le fait d’être un acteur local nous permet d’être engagés dans des associations dans les territoires. Nous finançons également les écosystèmes locaux comme des clubs de sport ou des clusters numériques.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO . La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO