BFM Business

L’aménagement/déménagement des entreprises à l’aune des transformations organisationnelles

[CONTENU PARTENAIRE] Qu’il s’agisse d’usines ou de bureaux, Acteasy est spécialisé dans l’aménagement et le transfert d’activités tertiaires et industrielles. Rencontre avec Guy Moussy qui dirige la société au moment où les transformations en cours obligent les entreprises à repenser leur organisation.

Quel est l’impact des transformations des modes de travail sur l’aménagement des bureaux ?

Si l’on reste dans l’actualité, il est évident que la crise du Covid-19 a bouleversé l’organisation du travail. Je pense, d’ailleurs, que cela va perdurer. Prenons l’exemple du télétravail. Il est évident que ce paramètre est aujourd’hui présent dans l’esprit des décideurs qui l’intègrent désormais dans leur réflexion en ce qui concerne la surface de bureaux occupée au sein de l’organisation, quel volant doit être laissé disponible en cas de réintégration sur site d’une partie des équipes, etc. C’est toute la question de l’allocation des ressources par service et par personne qui est ainsi posée et doit être analysée au regard des changements apportés non seulement par la crise sanitaire, mais également par d’autres grandes tendances comme la mobilité des salariés. Celle-ci modifie en profondeur le rapport à l’espace de travail et milite pour l’adoption des concepts de flex office, d’espaces collaboratifs et informels qui consistent, en l’absence de bureaux attitrés au sein de l’entreprise, à échanger et à partager dans un environnement confortable et agréable propice au développement de l’activité.

Les défis en matière d’aménagement/déménagement sont-ils supérieurs dans le cadre d’une activité industrielle ?

Il est évident que les enjeux sont supérieurs dans le secteur de l’industrie. Même sans locaux, l’employé d’une société de services peut continuer à fonctionner. Il lui suffit pour cela qu’il dispose d’un ordinateur et d’un canal de communication ouvert. Pour une usine qui déménage, par exemple, le challenge est plus compliqué puisque débrancher les machines signifie stopper la production. C’est donc bien la continuité de l’activité au sens fort du terme qui est concernée. Le facteur temps est donc éminemment déterminant. Les délais de transfert de sites doivent être optimisés. Il faut donc proposer des scénarios/solutions qui vont permettre de couvrir la continuité d’activité pendant cette période.

Pour les aménagements, la crise sanitaire n’a pas eu d’impact, par contre la digitalisation et la robotique modifient certaines organisations que l’on doit prendre en compte.

L’utilisation des nouvelles technologies permet-elle d’être plus performant face à ces enjeux ?

C’est incontestablement le cas. C’est dans ce but qu’Acteasy a créé le logiciel métier Cogibox. Destiné au départ à rationaliser les inventaires, nous avons fait évoluer l’outil pour nous aider à simuler des transferts, gérer des ressources humaines, établir des liaisons entre les locaux et les machines. Cogibox couvre un large spectre d’informations et de caractéristiques et nous permet donc aujourd’hui de gérer le patrimoine immobilier et mobilier d’une entreprise en centralisent l’ensemble des informations (bâtiments, équipements techniques, ressources humaines, ainsi que les documents y afférant comme les plans, livrets techniques) dans une même base. Grâce à cet ensemble, nous sommes en capacité de produire le budget d’un déménagement ou celui qui serait nécessaire dans le cas où l’entreprise client souhaiterait renouveler son mobilier ou d’autres équipements. D’ailleurs si, au-delà de la période de déménagement, celle-ci désire continuer à utiliser Cogibox pour gérer ses ressources humaines, son parc de machines, etc., elle peut tout à fait choisir de le faire.

Comment la technologie impacte-t-elle votre propre entreprise ?

Cela fait maintenant plus de quatre ans que nous avons mis en place une solution Cloud, hébergée en France. De cette manière, nos équipes peuvent se connecter chez nos clients sans être contraintes en termes de fonctionnement. Notre activité n’a pas été perturbée par la crise sanitaire puisque nos collaborateurs peuvent travailler à distance. Nous n’avons pas attendu l’apparition de circonstances exceptionnelles pour nous digitaliser afin d’être à la fois plus performant et au plus proche des besoins de nos clients. Nos collaborateurs passent 50 % de leur temps chez ces derniers. Cela nous permet d’être encore plus pertinents sur les décisions à prendre, mais également de prendre des marchés à certaines structures qui sont pourtant plus grosses que nous. Nous sommes une entreprise agile, ce qui nous a permis, par exemple, de remporter l’important marché de la RATP et dernièrement le marché de la Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode à Calais.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFM BUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu

en partenariat avec SCRIBEO