BFM Business

Contrer les cyberattaques avec SNS SECURITY

[CONTENU PARTENAIRE] De 400 000 à 500 000 malwares seraient détectés tous les jours contre seulement quelques-uns il y a une vingtaine d’années. La cybercriminalité coûterait de 80 à 100 millions d’euros par an aux entreprises françaises. Un chiffre qui serait d’ailleurs largement sous-estimé. Dans ce contexte, comment se protéger au mieux ? Les réponses de Frédéric Faurie, Président de SNS SECURITY, et de Ludovic Rancoul, directeur technique de la société spécialisée en cybersécurité.

Les petites et moyennes entreprises ont-elles pris conscience des impératifs en matière de cybersécurité ?

Après, il est vrai un certain retard, les petites et moyennes entreprises sont désormais sensibilisées au fait que les cybercriminels ne font pas de distinction entre grandes et petites structures. Pour certaines d’entre elles, la question des moyens financiers continue à se poser puisque la sécurisation a un coût. Toutefois, aujourd’hui, dans la majorité des cas, les entreprises se sont structurées pour répondre aux problèmes et sécuriser leur patrimoine informationnel. En conséquence, la fracture en matière de cybersécurité est devenue moins importante.

Les nouvelles formes d’organisation du travail (mobilité, télétravail…) sont-elles de nature à augmenter ces menaces ?

Les enjeux en termes de mobilité, l’accélération du travail à distance, offrent autant de nouvelles opportunités aux cybercriminels. Les points d’entrée potentiels pour une attaque se sont multipliés. On parle des emails, bien évidemment, mais également des terminaux mobiles (portables et tablettes), et, désormais des objets connectés. C’est pourquoi les solutions de sécurité doivent impérativement être communicantes. Elles doivent pouvoir suivre le salarié qu’il soit en télétravail, au bureau, ou avec son smartphone dans la rue. Quand un utilisateur rejoint son domicile avec son ordinateur portable professionnel, on sait pertinemment qu’il va également l’utiliser à des fins privées. Ce qui peut potentiellement l’exposer à un risque lors d’une visite sur un site peu protégé. C’est pourquoi, il est nécessaire de sécuriser les appareils de la même manière que s’ils étaient utilisés au sein de l’entreprise. Il existe aujourd’hui sur le marché des solutions qui permettent d’y parvenir.

Quelle est la principale forme de cyberattaque qui cible aujourd’hui les entreprises ?

Ces dernières années, il s’agit essentiellement de ransomwares, une attaque qui concernent tous les types d’entreprise et dont le coût moyen par entreprise est de 35 000 euros.

Quelles solutions pour les structures qui ne possèdent pas les compétences en interne pour se protéger ?

L’offre de SNS SECURITY est, depuis sa création, destinée aux entreprises qui n’ont pas le temps ou les compétences en interne pour faire face aux enjeux de cybersécurité. Cela concernait bien sûr au départ plutôt des TPE/PME mais il s’agit aujourd’hui aussi d’accompagner les ETI et les grandes entreprises ou collectivités qui ont besoin de se recentrer sur leur cœur de métier et préfèrent faire appel à des compétences en externe pour assurer leur sécurité de façon optimale et à qui nous apportons les bonnes réponses. Il s’agit de déployer des solutions « tout en un » qui couvrent l’ensemble des problématiques : intégration des produits, suivi, mises à jour, échange de matériels sur site, support technique, hotline, … Pour notre part, nous nous appuyons sur notre partenaire historique, Fortinet. L’éditeur propose une approche originale et globale, mondialement reconnue, la Security Fabric qui permet de couvrir tous les enjeux métiers (firewall, antivirus, protection du serveur web, du serveur messagerie…). Afin d’assister nos clients dans les évolutions de leurs architectures sécurisées et de leur permettre de faire face aux mutations qui bouleversent en permanence le marché de la sécurité, nous mettons à leur disposition une vingtaine d’experts, détenteurs du plus haut niveau de certification Fortinet et qui se mettent à jour en continu des nouveautés de notre partenaire.

L’arrivée de technologies comme l’intelligence artificielle modifie-t-elle la donne ?

La sécurisation des systèmes informatiques tend à se rapprocher de plus en plus des postes de travail. Dans ce contexte, l’utilisation de l’intelligence artificielle va aller croissante. Les éditeurs font déjà évoluer leurs solutions dans ce sens. Nous avons développé un partenariat avec Sentinelone qui permet avec sa technologie, de bloquer les menaces avant qu’elles ne s’exécutent et agit sur les quatre niveaux essentiels de la protection (prévention, détection, veille et réponse). Là encore, nous formons chez SNS SECURITY en continu nos experts sur le sujet.

Vous venez de renforcer vos équipes commerciales. Dans quel but ?

Effectivement, nous avons renforcé nos équipes commerciales (10 commerciaux début 2021 contre 3 auparavant) et repensé entièrement notre stratégie marketing afin de nous adapter à ce marché en perpétuelle mutation. Nous voulons proposer régulièrement de nouvelles offres et des services additionnels qui aident les entreprises dans cette démarche de sécurisation de leur système d’information. Nous misons beaucoup, c'est vrai, sur la communication digitale (refonte du site web, présence active sur le réseau social LinkedIn, organisation de webinars) pour faire passer nos messages et augmenter notre visibilité en véhiculant une image d’expert de son marché. Notre objectif est de doubler notre chiffre d’affaires d’ici à 5 ans et parallèlement, nous restons à l’écoute d’opportunités en matière de croissance externe.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCRIBEO. La rédaction de BFM BUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

en partenariat avec SCRIBEO