BFM Business

Louer ou acheter un local professionnel : quelle solution choisir ?

-

- - -

Pour tous les entrepreneurs qui souhaitent débuter leur activité sans devoir travailler chez eux, deux solutions s’offrent à eux : la location ou l’achat d’un local professionnel. Si l’achat d’un local présente l’avantage d’une grande stabilité, être propriétaire peut se révéler gagnant sur le long terme.

La location d’un local professionnel est la solution la plus répandue parmi les jeunes créateurs d’entreprise. Bien souvent, le démarrage d’une activité demande des ressources financières importantes malgré un chiffre d’affaires peu élevé les premières années. La sagesse financière indique donc de louer un local ou des murs commerciaux le temps de développer l’entreprise et son activité. Sans crédit immobilier adossé sur l’entreprise ou sur le porteur de projet, la location a l’avantage de maintenir la capacité d’investissement de tous les acteurs avec une trésorerie préservée qui va favoriser le développement de l’entreprise.

Pour louer un bureau ou un local commercial, l’entreprise doit nécessairement conclure un bail avec le propriétaire des murs. Il existe deux grands types de baux : les baux commerciaux et les baux professionnels. Les baux commerciaux sont strictement encadrés par le Code du commerce et s’adressent aux professionnels exerçant une activité commerciale, artisanale ou industrielle. Les baux professionnels s’adressent essentiellement aux professions libérales et sont un peu moins réglementés. Bien entendu, la location d’un local commercial ou professionnel permet d’intégrer le coût de la location aux frais généraux de l’entreprise, ce qui permet d’alléger la fiscalité de l’entreprise.

Acquérir un local commercial ou professionnel dès les débuts de l’activité de l’entreprise peut s’avérer payant, encore faut-il disposer des fonds et des ressources nécessaires à cette acquisition. De fait, l’acquisition de bureaux ou de murs commerciaux exige des apports financiers importants qui doivent souvent être complétés par des prêts immobiliers. Cela étant, l’achat d’un local professionnel ou commercial permet à l’entrepreneur ou à l’entreprise de se constituer un patrimoine non négligeable. Si l’achat du local commercial est réalisé par l’entreprise, il accroît sa valeur globale en faisant entrer un bien immobilier à l’actif de l’entreprise. Si l’achat du local est réalisé par le dirigeant en nom propre, il pourra envisager de conserver les murs pour lui-même ou de les louer dans l’avenir pour générer des revenus locatifs.

Dans le cas d’un achat immobilier professionnel, la fiscalité doit également être prise en compte. En cas d'acquisition de locaux affectés à l'actif professionnel, l'entreprise peut déduire fiscalement les frais d'acquisition, les amortissements, les intérêts d'emprunt, les frais d'assurance, les dépenses de réparation et d'entretien, etc. En cas d'acquisition de locaux affectés au patrimoine personnel du chef d'entreprise, celle-ci est faite à titre privé. En louant les murs à l'entreprise, le chef d'entreprise perçoit des revenus complémentaires qui sont imposables en revenus fonciers.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFM Business

Contenu rédigé par notre partenaire CessionPME