BFM Business

Créateur d’entreprise : est-il plus facile d’obtenir un financement bancaire en choisissant une franchise ?

-

- - -

La création d'une franchise demande souvent des moyens financiers importants. En moyenne, il faut compter entre 10 000 et 400 000 euros pour obtenir le droit d’exploiter un concept commercial. La demande de crédit est souvent un passage obligatoire pour tous les porteurs de projets qui souhaitent se tourner vers la création d’une franchise.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFM Business

La franchise peut s’avérer être une excellente solution pour les entrepreneurs qui souhaitent créer un projet d’entreprise en bénéficiant d’un concept qui a déjà fait ses preuves. Très logiquement, les banquiers et autres financeurs seront très sensibles aux franchises bien connues dont le modèle financier est réputé efficace. Parmi les franchises qui ont une solide réputation : Burger King, Subway, Europcar, SAFTI, etc. En faisant le choix de la franchise, le porteur de projet acquiert un savoir-faire ainsi que des méthodes commerciales, techniques et logistiques susceptibles de rassurer le banquier. Il faut néanmoins rappeler que les deux entreprises - le franchiseur et le franchisé - sont juridiquement et financièrement distinctes et indépendantes. Le franchisé devra donc gérer lui-même ses affaires en veillant au bon équilibre financier de son entreprise. En France, on compte en moyenne 1700 franchiseurs pour plus de 70 000 franchisés.

Autre facteur très rassurant pour les banquiers : les franchiseurs sélectionnent avec grande attention leurs franchisés. Bien souvent, les candidats retenus possèdent des compétences de gestionnaire, de manager et de commerçant avec de solides expériences passées dans un domaine d’activité similaire à celui du franchisé. D’autre part, le candidat à la franchise acquiert la maîtrise technique du concept durant une formation initiale qui peut s’étendre sur plusieurs mois. Cette formation rend le candidat parfaitement opérationnel dès les premières semaines de l’activité.

La création d’une franchise est plus coûteuse qu’une création d’entreprise classique. Selon la franchise, le financement initial peut osciller entre 10 000 et 500 000 euros pour les très grandes franchises à la notoriété internationale. Dans la grande majorité des cas, le coût se situe entre 50 000 € et 200 000 € sachant qu’un projet sur cinq nécessite un investissement supérieur à 200 000 euros. Le futur franchisé est souvent accompagné par le franchiseur dans cette recherche de financement. Il l’aide notamment à établir son plan d’affaires et soumet son dossier aux banques qui sont déjà partenaires de l'enseigne. Cet accompagnement financier est l’un des atouts indiscutables de la franchise et permet bien souvent de lever les financements nécessaires au démarrage de l’activité . 

Enfin, la création d’une franchise obéit à une règle quasi immuable : la nécessité pour le franchisé de disposer d’un apport personnel d’environ 30% du montant total du financement initial. L’apport personnel du candidat sera un élément déterminant dans une demande d’emprunt bancaire professionnel, le montant de ce dernier devant couvrir l’ensemble des frais permettant d’ouvrir son point de vente dans des conditions optimales. Cet apport est un gage d’engagement et de motivation pour le franchiseur comme pour le financeur et il s’avère aujourd’hui indispensable pour tous les porteurs de projet.

Contenu rédigé par notre partenaire CessionPME