BFM Business

Comment assurer efficacement la protection des données de son entreprise ?

Comment assurer efficacement la protection des données de son entreprise ?

Comment assurer efficacement la protection des données de son entreprise ? - Unsplash

La protection des données est une problématique récurrente en entreprise loin d’être résolue dans une période qui favorise les incidents. Protégez vos données de manière pérenne et sécurisée !

La sécurité des données est toujours en question dans les entreprises et les administrations. On pense notamment aux secteurs à risque tels que la surveillance, la santé, la finance, ou les services gouvernementaux. Mais toutes les entreprises, de la plus petite à la plus grande, sont aujourd’hui victimes d’attaques de ce genre. Même avec un oeil distrait sur l’actualité de ces derniers mois, on est forcément au courant des multiples affaires de vols de données personnelles, d’incidents sur des data centers ou d’attaques de rançongiciels qui mettent en péril la confidentialité de ces données. La problématique du stockage se pose donc irrémédiablement, et notamment celle du stockage à long terme. On a tendance à considérer le problème à un horizon beaucoup plus réduit, et à faire confiance à des solutions certes très performantes en matière d’accès rapide aux données, mais moins pérennes, économiques et sûres en cas de panne, d’attaque ou d’indisponibilité. Des acteurs comme SCC France et les solutions Quantum offrent des réponses qui combinent les performances du cloud et la sécurité de supports de stockage long terme.

Stockage sur bande
Découvrir l’état des lieux du stockage sur bande
Découvrir l’état des lieux du stockage sur bande

Le stockage sur bande est loin d'être fini, découvrez pourquoi l'utiliser pour votre entreprise !

Pourquoi donner de l'importance à la protection des données ?

On l’a particulièrement vu pendant la crise sanitaire : les données comme celles des entreprises font de plus en plus l’objet d’attaques de la part des cybercriminels, avec une recrudescence des rançongiciels qui ont notamment ciblé des établissements de santé. Ces cyberattaques peuvent avoir des conséquences lourdes sur l’accessibilité des données, avec la nécessité de les restaurer et il est donc on ne peut plus important de disposer pour cela de solutions fiables et pérennes, qui puissent être conservées de manière sécurisée et sur le long terme. La dimension économique n’est pas à négliger pour autant, et trouver le bon équilibre entre ces différents paramètres peut être délicat. Et c’est sans doute parce que c’est un problème complexe à gérer que de nombreuses entreprises n’y pensent pas forcément, préférant rester efficaces sur le court terme, et faisant confiance à des technologies de stockage pratiques et efficaces, mais qui n’apportent pas forcément les bonnes réponses en matière de fiabilité, de durée de conservation et de sécurité. Cette position qui privilégie l’efficacité à la fiabilité à long terme apparaît particulièrement lorsqu’on évoque les supports de stockage dans le cloud, et des idées reçues qui peuvent en découler. Les disques, les mémoires flash sont évidemment les supports privilégiés aujourd’hui, et il pourrait paraître complètement archaïque d’évoquer des supports sur bande, tant cela semble d’emblée renvoyer à une époque révolue.

Pourquoi l'archivage sur bande est toujours d'actualité pour les entreprises ?

Pourtant, il n’en est rien et la bande conserve de nombreux avantages en matière de sécurité, de durabilité et de fiabilité. Elle n’est pas non plus irréprochable, mais par exemple, contrairement aux idées reçues qui peuvent avoir la vie dure, la bande est une solution de retranscription des données plus fidèle. Pour l'écriture de données numériques, de 0 et de 1, sur bande, on estime le taux d’erreur à 1 erreur tous les 1,25 Eo, contre 1 erreur tous les 125 TB pour le disque dur : c’est 1 000 fois meilleur ! On pourrait répondre que le disque dur appartient au passé. Qu’en est-il du SSD ? On reste sur une fiabilité 10 fois supérieure sur la bande, un écart réduit mais toujours sensible.

La conservation des données profite également au stockage sur bande, pour plusieurs raisons, qui touchent notamment à la taille des particules magnétiques, plus grande sur une bande par rapport à un disque dur, et à la température à laquelle le support est conservé. La bande est stockée à température ambiante, alors que le disque va forcément fonctionner à des températures plus élevées, il peut donc y avoir certains risques de surchauffe. Les composants se dilatent et peuvent ainsi être endommagés de manière irrémédiable, sans possibilité de retrouver certaines données. En conséquence, il est communément admis qu’un même fichier peut être conservé plus de 5 ans sur un disque contre 38 ans sur bande.

Enfin, la bande est moins chère que le disque par sa nature même. Le support de stockage est désolidarisé du lecteur. Un seul lecteur de bandes permet de lire des milliers de cartouches, alors qu’un disque dur est son propre lecteur : la surface où sont stockées les données et la mécanique nécessaire à leur lecture ne font qu’un. Le problème se reproduit avec le SSD. Une bande peut être stockée sans alimentation, ni de refroidissement. Les disques, à l’inverse, vont fonctionner dans des serveurs qui ont besoin des deux. Il en résulte une consommation d’énergie supplémentaire forcément à la défaveur du disque. Cela signifie donc que pour un stockage conséquent, le stockage sur bande est bien moins cher. Et dans un contexte où le stockage est de plus en plus grand, utiliser un stockage sur bande permettra de faire de réelles économies.

Dire que la bande n’a que des avantages serait toutefois erroné, et c’est sur ce point que l’archaïsme du support peut être mentionné. Un disque dur, et à plus forte raison un SSD, dispose de temps d’accès aléatoire aux données beaucoup plus rapides. Sur un gros volume de données, une restauration depuis une bande peut prendre des heures. Sur la vitesse de sauvegarde comme sur la possibilité d’exécuter plusieurs sauvegardes simultanées, la bande est évidemment dépassée pour cet usage, mais elle conserve tout son intérêt pour un support de sauvegarde secondaire, un « backup » qui est utilisé très largement, et même chez les fournisseurs de cloud. Mais la sauvegarde sur bande peut également peut être utile pour les données dites froides, dont le besoin n’est pas urgent ou immédiat. Ainsi, il faut avoir analysé au préalable la nature des données et leurs usages pour l’entreprise et ainsi décidé de ce qui doit être sur bande de ce qui doit être sur stockage plus immédiat. Tout dépend donc de la nécessité.

Faites le choix d'une solution de stockage efficace et sécurisée

SCC France et Quantum proposent des solutions de stockage adaptées à ces besoins de sécurité et de fiabilité, en combinant des années d’expertise dans le domaine du stockage et les toutes dernières technologies afin de répondre aux attentes des entreprises sur la protection de leurs données. Avec des offres basées aussi bien sur des solutions de stockage à base de disques durs ou SSD pour offrir des accès rapides et efficaces aux données que sur du stockage sur bande qui maximise la durée de conservation, la fiabilité à long terme et la sécurité de données complètement déconnectées, vous disposez de la combinaison idéale pour lutter contre les pertes de données liées à des cyberattaques, avec une restauration aisée et fiable et une conservation longue durée et hors ligne, plus sûre et plus économe en énergie.

Découvrir l’état des lieux du stockage sur bande

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCC Quantum. La rédaction de BFMTV n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCC Quantum