BFM Business

Port du masque obligatoire en entreprise: un surcoût qui inquiète les patrons

Le port du masque va devenir obligatoire en entreprise, sauf dans les bureaux individuels

Le port du masque va devenir obligatoire en entreprise, sauf dans les bureaux individuels - DENIS CHARLET © 2019 AFP

Les entreprises s'inquiètent du surcoût engendré par le port du masque rendu obligatoire pour tous les salariés à compter du 1er septembre. La ministre du Travail a bien précisé que cet équipement serait à la charge de l'employeur.

La facture du Covid pourrait encore grimper. Les entreprises devront fournir à tous leurs salariés des masques sanitaires à compter du 1er septembre. C'est ce qu'a annoncé mardi la ministre du Travail, Elisabeth Borne, à l'issu d'une réunion avec les partenaires sociaux. Le masque, considéré comme un "équipement individuel de sécurité" sera à la charge de l'employeur, a précisé la ministre sur BFMTV.

"Quand il s'agit de faire bénéficier les salariés de ces masques, c'est clairement une responsabilité de l'employeur" a commenté, sur BFMTV, Elisabeth Borne.

Un coût supplémentaire pour les entreprises qui ont déjà massivement investi dans du matériel de protection pour protéger leurs salariés pendant la crise sanitaire. "Beaucoup d'entreprises ne vont pas avoir la capacité de maintenir dans leur trésorerie ce type de budget de manière constante", a regretté, de son côté, Marc Sachez, secrétaire général du syndicat des indépendants et des petites entreprises.

"Si cette dépense est pérennisée, il est important qu'elle soit assumée par l'Etat ou les collectivités locales, ça nous semble juste", a-t-il ajouté sur BFMTV.

Un surcoût de 100 euros par mois et par salarié

La CPME Ile-de-France demande au gouvernement de ne pas laisser les employeurs prendre en charge seuls le surcoût durable des mesures sanitaires (masques, gel hydroalcoolique, désinfection des postes de travail, distanciation). Selon ses estimations, ce surcoût représente déjà environ 100 euros par mois et par salarié.

Pour l'heure, il n'existe qu'une seule subvention destinée à aider les entreprises à financer les équipements de protection du Covid-19. Versée par la Sécurité sociale, elle est plafonnée à 5000 euros, et réservée aux entreprises de moins de 50 salariés.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech