BFM Business

La CPME Paris Île-de-France favorable au port obligatoire du masque en entreprise

Le port du masque sera "systématisé" en entreprise, y compris dans les open space, a annoncé mardi la ministre du Travail, Elisabeth Borne, à l'issue d'une rencontre avec les partenaires sociaux,

Le port du masque sera "systématisé" en entreprise, y compris dans les open space, a annoncé mardi la ministre du Travail, Elisabeth Borne, à l'issue d'une rencontre avec les partenaires sociaux, - JOEL SAGET

La confédération des PME Paris Île-de-France approuve le port obligatoire du masque de protection dès la fin du mois d’août en salles de réunion, dans les open-space et espaces de circulation en entreprise. Une mesure proposée aux partenaires sociaux par la Ministre du Travail.

Pour Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME Paris Île-de-France, “le port du masque obligatoire en entreprise est une mesure claire qui permet de concilier la santé au travail pour tous - collaborateurs, clients, fournisseurs - et la continuité de l’activité économique.

Le responsable du syndicat patronal réagissait à l'annonce que le port du masque sera "systématisé" en entreprise, y compris dans les open space, faite par Elisabeth Borne, la ministre du Travail, à l'issue d'une rencontre avec les partenaires sociaux, ce mardi matin 18 août,

Bernard Cohen-Hada a ajouté, "masquons-nous pour que la reprise économique l’emporte sur la reprise épidémique !”.

Un surcoût évalué à 100 euros/mois par salarié

Il s'est aussi déclaré "favorable à l'encouragement du télétravail dès que possible dans les zones de circulation active du virus comme Paris et au maintien de la règle actuelle de distanciation de 1 mètre".

La CPME Ile-de-France demande au gouvernement de ne pas laisser les employeurs prendre en charge seuls le surcoût durable des mesures sanitaires (masques, gel hydroalcoolique, désinfection des postes de travail, distanciation). Selon ses estimations, ce surcoût représente déjà environ 100 euros par mois et par salarié

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco