BFM Business

Philippe Martinez: la grève sera reconductible si "ces trois points ne sont pas enlevés"

"Dans le transport", la reconductibilité de la grève est acquise, a annoncé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

"Dans le transport", la reconductibilité de la grève est acquise, a annoncé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT - Capture BFMTV

Le secrétaire général de la CGT a rappelé ce matin BFMTV-RMC les trois points d'achoppement avec le gouvernement: le point, l'âge de départ et le calcul sur l'ensemble de la carrière.

Qu'est-ce qui pourrait convaincre la CGT de mettre fin à la grève? Invité ce matin sur BFMTV-RMC, Philippe Martinez a rappelé les trois points d'achoppement avec le gouvernement au sujet de la réforme des retraites. Si le projet que compte présenter l'exécutif au Parlement n'a pas encore officiellement été présenté, le secrétaire général de la CGT admet en connaître les grands principes.

Le premier point d'achoppement concerne justement le point. La réforme des retraites doit remplacer le système basé sur les annuités cotisées par des points accumulés. Philippe Martinez exige donc le retrait du système par point. Et de souligner ce que la CGT reproche à ce mécanisme: "Je ne connais pas la valeur de ce point, ni le mécanisme qui va le faire évoluer ou diminuer", assure-t-il.

Le deuxième élément concerne la durée du travail. "On va travailler plus longtemps", rappelle Philippe Martinez qui s'y oppose. Sur ce point, si le gouvernement semble hésiter encore sur les modalités (âge pivot ou durée de cotisation), l'allongement de la durée du travail fait partie des objectifs de l'exécutif. Quitte à partager la responsabilité des décisions à prendre avec les partenaires sociaux dans le cadre de la future caisse de retraite universelle. 

Trois points qui forment la base de la réforme

Le dernier point de discorde concerne le calcul de la pension de retraite sur l'ensemble de la durée de la carrière et non plus sur les meilleures années (ou sur les six derniers mois dans la fonction publique). "La référence à l'ensemble de la carrière va automatiquement accentuer les inégalités et faire baisser les pensions, assure Philippe Martinez. L'exemple de l'enseignement est significatif, on parle de 17 à 30% de baisse des pensions." 

Pour que la CGT appelle à la fin de la grève, il faudrait donc que le gouvernement retire ses trois points dans la présentation définitive de son projet de loi. "Les trois points que je vous ai donnés ne sont pas bons, il faudra les enlever", souhaite le secrétaire général du mouvement. Trois points qui forment pourtant la base de la réforme des retraites et qui marqueraient la fin de la réforme si le gouvernement les retirait.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco