BFM Business

PC: le marché mondial rebondit de 13% en 2020, du jamais vu depuis 10 ans

Les ventes d'ordinateurs sont en baisse depuis sept ans, face à la concurrence du smartphone sur le marché des particuliers.

Les ventes d'ordinateurs sont en baisse depuis sept ans, face à la concurrence du smartphone sur le marché des particuliers. - Saul LOEB / AFP

Le recours généralisé au télétravail a évidemment donné des ailes aux ventes d'ordinateurs dans le monde.

Depuis dix ans, le marché mondial des ventes de PC est en baisse quasi-chronique, concurrencé frontalement par d'autres appareils comme les smartphones. Selon le cabinet IDC, depuis 2010, les ventes ont reculé pendant 6 ans de manière successive.

Mais 2020 est l'année du rebond. Toujours selon IDC, les livraisons mondiales se sont ainsi envolées de 13,1% à 302,6 millions d'unités. Rien qu'au 4e trimestre, les ventes flambent sur un an de 26%. Le cabinet Gartner est un peu moins optimiste puisqu'il annonce une croissance annuelle de 5% à 275 millions d'unités.

Un poussée "loin d'être terminée"

La raison de cette croissance plus vue depuis dix ans est connue. La pandémie a provoqué un recours massif et sans précédent au télétravail, générant mécaniquement une demande forte en équipement (ordinateurs mais aussi moniteurs, périphériques, chaises de bureau...) partout sur la planète. L'éducation à distance a également constitué un levier fort.

"La demande fait progresser le marché des PC et tout indique que cette poussée est loin d'être terminée", commente Ryan Reith, vice-président du programme Worldwide Mobile Device Trackers d'IDC. "Nous continuons à voir les PC de jeu et les ventes de moniteurs atteindre des sommets historiques", poursuit-il.

Quels fabricants profitent de cette tendance? En réalité, la hierarchie observée depuis un certain temps de change pas beaucoup: le chinois Lenovo est leader avec une part de marché de 25% devant les américains HP (21%) et Dell (17%). Derrière ce trio de tête, on trouve Apple (8%) et le taiwanais Acer (7%). Ces 5 fabricants concentrent donc presque 80% des ventes mondiales.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business