BFM Patrimoine

Taxe sur les hauts revenus : le projet gouvernemental est contesté au PS

Christian Eckert estime que le gouvernement perd deux symboles : "les 75% et le million d'euros de revenus"

Christian Eckert estime que le gouvernement perd deux symboles : "les 75% et le million d'euros de revenus" - -

Le rapporteur général PS du Budget critique, dans un entretien au Monde daté du 1er mars, l’option "retenue par le gouvernement" pour remplacer la taxe à 75%. Pour lui l’exécutif ne va pas assez loin.

Le gouvernement n’a pas encore présenté le nouveau dispositif devant remplacer la taxe à 75% que déjà des voix s’élèvent au sein du PS pour fustiger le prochain mécanisme.

Le rapporteur général du budget, Christian Eckert (PS), critique dans un entretien au Monde daté du 1er mars "l'option qui semble retenue" par le gouvernement, soit un taux de 65/66% pour un revenu supérieur à "2 millions d'euros par couple".

"Pour ma part, je reste favorable à une taxe dissuadant les entreprises d'offrir des salaires exorbitants à leurs dirigeants. Ce n'est pas l'option qui semble retenue pour remplacer la contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus", explique-t-il.

"On en saura plus à la mi-mars"

"Il me semble qu'on risque de perdre deux symboles: celui du million d'euros de revenus (on passerait à 2 millions par couple) et celui des 75%, qui seraient ramenés à 65-66%.On en saura plus à la mi-mars", a-t-il ajouté.

Le Conseil constitutionnel avait censuré la taxe à 75% au motif qu'elle visait individuellement les contribuables gagnant plus d'un million d'euros par an, et non les foyers.

"Par ailleurs, il y a des sujets fiscaux bien plus importants, comme la réflexion engagée sur l'alignement de la fiscalité des retraités sur celle des actifs, à l'exclusion bien sûr des personnes âgées les plus modestes", a également déclaré Christian Eckert.

J.M. et AFP