BFM Business

Ouverture le dimanche, gestion des stocks: ces mesures envisagées par le gouvernement pour aider les commerçants

Bruno Le Maire est l'invité ce lundi soir de Quoi qu'il en coûte sur BFMTV et BFM Business.

"Dès que ce sera possible, et je l'espère le plus vite possible, quand les conditions sanitaires seront réunies, nous rouvrirons tous les commerces, en permettant aussi des ouvertures le dimanche pour que [les commerçants] puissent rattraper au maximum le chiffre d'affaires qui a été perdu", a déclaré ce lundi soir Bruno Le Maire sur le plateau de BFMTV et de BFM Business, dans l'émission Quoi qu'il en coûte.

"Je vois bien les efforts considérables qui ont été faits [par les commerçants] pour mettre du gel [hydroalcoolique] à l'entrée, pour apporter les équipements nécessaires, pour avoir une circulation dans les rayons (…). Si nous voulions stopper la circulation du virus (…), il fallait prendre des mesures drastiques. C'est un crève-cœur", a assuré le ministre, qui envisage des mesures pour aider les commerçants à rattraper le manque à gagner quand ils pourront rouvrir.

Le ministre de l'Economie propose aussi par exemple de travailler sur "des amplitudes horaires plus importantes", en plus des ouvertures le dimanche, jusqu'à Noël.

Une aide supplémentaire sur les stocks

Concernant les stocks, un souci pour les commerçants qui ont rentré collections d'hiver et biens en vue des fêtes de fin d'année, "il faut que nous regardions ensemble, dans les jours qui viennent, avec [chaque commerçant] [s'il] arrive à écouler son stock. S'il n'arrive pas à l'écouler, qu'est-ce qu'on fait de son stock? (…). Je suis prêt à ce qu'on ouvre un débat sur ce sujet-là pour soulager les commerçants", a poursuivi Bruno Le Maire, évoquant "une aide supplémentaire".

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV