BFM Business

Musées: fréquentation toujours en berne à Paris, la province s'en sort mieux

Des touristes passent devant la Pyramide du Louvre conçue par l'architecte Ieoh Ming Pei, le 15 août 2020 à Paris

Des touristes passent devant la Pyramide du Louvre conçue par l'architecte Ieoh Ming Pei, le 15 août 2020 à Paris - BERTRAND GUAY © 2019 AFP

Les musées de la capitale sont surtout pénalisés par l'absence des touristes étrangers qui représentent l'essentiel des visiteurs.

Le déconfinement n'aura pas permis aux musées parisiens de retrouver leurs niveaux habituels de fréquentation. Les chiffres de cet été sont en effet encore très bas notamment au Louvre où les visites ont chuté sur un an de 70% en juillet et de 60% en août.

Même tonalité à Orsay où la fréquentation a baissé de 70% tout comme au Château de Versailles qui indique avoir eu trois fois moins de visiteurs cet été.

Les musées de la capitale ont surtout été pénalisés par l'absence des touristes étrangers pour cause de covidn, des touristes qui représentent l'essentiel des visiteurs. A l'été 2019, les étrangers représentaient ainsi 75% des visiteurs au Louvre et 80% à Versailles.

Situation financière fragilisée

De quoi fragiliser la situation financière de ces établissements prestigieux. Ainsi, le Louvre a sollicité en juin une aide financière à l'Etat tandis que le musée d'Orsay estime que ses pertes se hisseront à 28 millions d'euros cette année. Elles seront de 20 millions pour le Centre Pompidou.

Pour Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux (CMN) qui gère une centaine de sites en France, "Paris est complètement à la remorque, avec des baisses de fréquentation qui correspondent peu ou prou à la part du public étranger qui visitait l'an dernier ces monuments, souvent dans le cadre de circuits organisés", relève-t-il auprès de l'AFP.

En province, les musées s'en sortent mieux, leur fréquentation étant au contraire avant-tout locale. Le Mucem de Marseille affiche une baisse de 15% pour le site et 20% pour les expositions en juillet-août. Au Louvre-Lens "l'été aura été très correct" avec une baisse de fréquentation de 28% seulement par rapport à 2019, indique à l'AFP Magalie Vernet, chargée de la communication.

Certains monuments affichent même des fréquentations en hausse, comme l'abbaye du Mont-Saint-Michel (+50%) ou la Cité de Carcasonne (+48%).

Olivier Chicheportiche avec AFP