BFM Eco

Monoprix va rembourser les produits dont vous ne voulez plus, même ceux achetés chez des concurrents

La nouvelle politique commerciale de Monoprix s'affichera sur des supports visuels clamant "Oui" en magasin.

La nouvelle politique commerciale de Monoprix s'affichera sur des supports visuels clamant "Oui" en magasin. - Monoprix

Pour faciliter la vie de ses clients, Monoprix accepte désormais de leur rembourser des articles alimentaires achetés chez un concurrent comme Carrefour, Auchan ou autre.

Vous avez fait les courses chez Leclerc, sans prévenir votre conjoint, qui a fait exactement les mêmes provisions chez Carrefour ? Vous vous retrouvez avec des courses en double, et une grosse lassitude à l’idée de retourner à l’hyper ? Pas besoin : sur votre chemin pour aller au bureau, il y a un Monoprix, et désormais "vous pouvez y rendre les courses que vous avez faites ailleurs, on vous rembourse", décrypte la porte-parole de Monoprix à propos de cette nouvelle politique commerciale annoncée la semaine dernière.

Il y a toutefois quelques conditions: la reprise ne concerne que les articles alimentaires, hors-frais dont il serait impossible d’assurer le respect de la chaine du froid. Les produits doivent être en bon état de revente, coûter moins de 30 euros pièce, et vous devez avoir son ticket de caisse daté de moins d’un mois. Enfin, le remboursement ne se fait pas en espèces mais en crédit sur votre carte de fidélité. Ensuite, les Monoprix remettront en rayon ces produits "s’ils sont inscrits dans nos bases de données", ou les donneront à une association caritative.

Anticiper les besoins des clients

Cette initiative étonnante de l’enseigne du groupe Casino répond-t-elle à une réclamation des clients? Le distributeur, qui annonce par ailleurs un assouplissement plus global de ses règles de remboursement, avec notamment des délais allongés, rencontrait-il de l’insatisfaction vis-à-vis de sa politique de remboursement ?

"Ce n’est pas forcément une demande exprimée, mais on essaie d’anticiper les besoins de nos clients. On a toujours fait ça, essayer, regarder comment ils réagissent et s’approprient les possibilités qu’on leur offre", explique la porte-parole du groupe.

Cette initiative inédite semble surtout dédiée à attirer l’attention sur la nouvelle politique commerciale plus globale qu’adopte Monoprix ces jours-ci. Baptisée "Oui", elle prévoit outre l’assouplissement des règles de remboursement, la possibilité de laisser son casque ou sa trottinette en caisse pendant qu’on fait ses courses, des conseils de vendeurs dans les rayons vêtements et déco, qui vont être formés pour cela, etc. Tout pour "supprimer les irritants du parcours en magasin, et renouveler l’expérience client en disant que tout devient possible ou presque".

Avec "la culture client Oui", le groupe qui détient Monoprix, Franprix et Naturalia, dont la fréquentation a explosé pendant le confinement, veut pérenniser la relation client née dans cette période particulière. Et tout particulièrement la bienveillance entre les employés et des Français pour qui le moment des courses a représenté la seule petite fenêtre de sociabilité durant de longues semaines en confinement.

Nina Godart
https://twitter.com/ninagodart Nina Godart Journaliste BFM Éco