BFM Business

Lyon: les militants anti-pub dénoncent un cadeau des TCL à la multinationale Clear Channel

Les militants anti-publicité à Lyon dénoncent une exonération d'un million d'euros accordée à Clear Channel, l'entreprise en charge de la publicité dans les transports en commun lyonnais. Le Sytral assure que cette décision sera soumise à un vote.

Déjà contre la publicité dans les TCL en temps normal, ils le sont encore plus si elle devient gratuite. Les militants anti-publicité dénoncent une réduction de 1,12 million d'euros accordée à Clear Channel, la société qui gère la publicité dans les couloirs du métro.

Le collectif Plein la Vue critique une exonération des redevances dues au mois de mars au réseau de transport en commun, en raison de la baisse de la fréquentation pendant le confinement. 

Pas une exonération selon le Sytral

"Ce n'est pas possible que les Lyonnais et usagers du métro doivent supporter cette entreprise qui n'a pas besoin de nous", explique au micro de BFM Lyon Anthony Geoffroy, co-président du collectif "Plein la vue".

"On demande aux candidats de se positionner et au prochain comité syndical du Sytral de revenir sur cette mesure qui n'est pas normale. Cet argent, on en a besoin pour autre chose au service de l'intérêt collectif", poursuit le militant.

Du côté du Sytral, on refuse pourtant d'évoquer une exonération. Cette réduction n'est pour le moment que la conséquence d'une suspension de paiement provoqué en raison du report du prochain comité syndical.

"On a été contraint d'annuler et donc le comité syndical se tiendra après les élections. Tous les élus seront sollicités pour savoir si on exonère Clear Channel. Personnellement, j'estime que non mais ce seront aux élus de décider", veut rassurer l'actuelle présidente du Sytral, Fouzyia Bouzerda.

Pour rappel, la fréquentation dans les transports en commun lyonnais avait baissé de près de 90% pendant les deux mois de confinement. 

Benjamin Rieth