BFM Business

Les Parisiens pourraient bientôt utiliser leur carte bancaire comme titre de transport

Les cartes bancaires sont déjà utilisées à Londres comme titre de transport.

Les cartes bancaires sont déjà utilisées à Londres comme titre de transport. - E. TSCHAEN/REA

La start-up manager.one travaille à l'intégration du pass Navigo dans une carte bancaire et espère une commercialisation d'ici 2024.

Après le smartphone, le pass Navigo va-t-il se dématérialiser dans une carte bancaire? Alors que certains usagers des transports franciliens peuvent déjà passer les portiques du métro en présentant leur téléphone Samsung avec leur application Île-de-France Mobilités, une start-up souhaite étendre cette fonctionnalité aux cartes bancaires.

La néobanque Manager.one a annoncé ce jeudi qu'elle avait reçu un mandat de la région Île-de-France pour travailler sur ce projet. Dans un communiqué, elle précise avoir reçu une aide de 210.000 euros de la région Île-de-France et de Bpifrance "afin de concrétiser le développement de la première carte de paiement Visa incorporant un titre de transport."

Manager.one assure qu'Île-de-France Mobilités a montré un fort intérêt pour cette innovation dont les développements ont commencé cet été. Une première expérimentation est envisagée dans les mois à venir.

Les modalités techniques ne sont pas encore arrêtées selon Île-de-France Mobilités. Mais une expérimentation pourra être lancée une fois que la technologie sera développée. Cette expérimentation sera limitée à une centaine d'utilisateurs et ne pourra pas durer plus d'un an, précise le site ZDnet.

500 millions d'euros de travaux

La solution technique sera relativement facile à développer. Il s'agit d'intégrer la technologie Calypso des pass Navigo dans la puce de la carte bancaire. Le plus long sera en revanche d'adapter les bornes de passage, ce qui devrait coûter très cher à la région.

"La région Île-de-France compte plusieurs milliers de valideurs (bornes d’accès au réseau de transports)", assure la start-up. "La transformation de l’ensemble du parc pour intégrer une solution d’open payment représenterait à court terme un coût d’au minimum 500 millions d’euros et des années de travaux."

Manager.one précise dans son communiqué qu'elle espère une industrialisation de sa technologie d'ici 2024, l'année des Jeux Olympiques de Paris.

Île-de-France Mobilités souhaite depuis des années dématérialiser le pass Navigo. En 2019, une solution sur smartphone a été lancée mais deux ans plus tard elle reste cantonnée aux porteurs de smartphones Samsung sous Android. Les utilisateurs d'iPhone doivent pour l'heure se contenter d'une application pour recharger leur pass mensuel.

Des capitales européennes comme Londres et Bruxelles permettent déjà à certains usagers des transports de valider leur titre de transport avec leur carte bancaire.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco