BFM Business

Les Etats-Unis refusent d'envoyer des vaccins AstraZeneca à l'Union Européenne

La décision du Danemark jeudi de suspendre l'utilisation du vaccin AstraZeneca à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins pourrait alimenter sa réputation déjà mitigée

La décision du Danemark jeudi de suspendre l'utilisation du vaccin AstraZeneca à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins pourrait alimenter sa réputation déjà mitigée - Andrew Matthews © 2019 AFP

L'UE avait exhorté les Etats-Unis à autoriser les exportations du vaccin britannique vers le continent pour combler les pénuries.

Washington a annoncé à l'Union européenne qu'elle ne devait pas s'attendre à recevoir des vaccins contre le COVID-19 d'AstraZeneca produits aux Etats-Unis dans un futur proche, a-t-on appris auprès de deux sources européennes jeudi.

Cette annonce des Etats-Unis pourrait contrarier les plans des 27 qui font face aux retards dans les livraisons de vaccin. "Les Etats-Unis nous ont dit qu'ils n'enverraient aucun vaccin d'AstraZeneca à l'Union européenne", a déclaré une source participant aux discussions.

Selon un article du Financial Times, l'UE a exhorté les Etats-Unis à autoriser l'exportation de millions de doses du vaccin Covid-19 d'AstraZeneca vers l'Europe alors que Bruxelles s'efforce de combler les pénuries d'approvisionnement qui ont entravé sa campagne d'inoculation.

"Nous sommes convaincus que nous pouvons travailler avec les États-Unis pour garantir que les vaccins produits ou mis en bouteille aux États-Unis pour remplir les obligations contractuelles des producteurs de vaccins avec l'UE seront pleinement honorés", espérait un porte-parole de la Commission Européenne cité par le FT.

Le laboratoire avait annoncé le mois dernier qu'il livrerait moins de la moitié des doses de son vaccin qu'il doit contractuellement fournir à l'Union européenne au deuxième
trimestre.

AstraZeneca avait ensuite réfuté tout retard de livraison en Europe.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco