BFM Business

Les cars Flixbus vont redémarrer sans distanciation physique à bord mais avec port du masque obligatoire

Flixbus garantit un nettoyage approfondi de ses cars avant le trajet et la désinfection après le trajet.

Flixbus garantit un nettoyage approfondi de ses cars avant le trajet et la désinfection après le trajet. - Thomas Samson-AFP

La compagnie d'autocars reprend ses liaisons en France à partir de jeudi 18 juin, sans distanciation physique à bord mais avec nettoyage approfondi des cars avant tout trajet et désinfection à l'arrivée, une ventilation à chaque arrêt, l'obligation du port du masque pour les passagers.

Les cars "Macron" reprennent du service à l'aube de la période estivale. Alors que leurs rivaux Blababus redémarreront leur activité le 24 juin, c'est dès le 18 juin que les cars Flixbus repartiront à la conquête des voyageurs. 

La compagnie d'origine allemande prévoit de desservir 70 destinations en France et en Europe, après trois mois de suspension, contre plus de 200 en temps normal, soit "entre 10 et 20%" de sa capacité habituelle, a indiqué son directeur général pour la France, Yvan Lefranc-Morin.

Pour rassurer ses clients, qui resteront "confinés" plusieurs heures dans ses véhicules, la compagnie a élaboré un protocole sanitaire qu'elle a testé en Allemagne, où son activité a repris le 28 mai dernier.

Blablacar ne prévoit de vendre qu'un siège sur deux

Flixbus n'a pas choisi d'imposer une distanciation physique à bord de ses cars et compte vendre tous les sièges à bord de ses autocars -à l'exception des deux sièges derrière le conducteur-, comme l'y autorise désormais le gouvernement. Son concurrent BlaBlaCar a de son côté annoncé qu'il ne vendrait qu'un siège sur deux pendant la période de redémarrage qui commencera pour lui, le 24 juin prochain, et précisé que tous ses bus seront équipés de gel hydroalcoolique, les passagers et le conducteur devront obligatoirement porter un masque.

En revanche, il est prévu un nettoyage approfondi des cars avant tout trajet et désinfection à l'arrivée, une ventilation à chaque arrêt, l'obligation du port du masque pour les passagers de 11 ans et plus, l'obligation de se désinfecter les mains avant de monter et la mise à disposition de gel hydroalcoolique à bord.

L'embarquement se fera systématiquement à l'arrière, les toilettes resteront fermées -mais des "arrêts techniques additionnels sont prévus"-, et la vente de snacks et boissons sera proscrite à bord.

"On n'a pas de visibilité très forte à ce stade sur l'état de la demande pendant l'été", a concédé le responsable de Flixbus pour la France. "On n'a pas vocation à faire rouler des cars à vide (...) si jamais la demande n'était pas là" a-t-il ajouté.

Frédéric Bergé avec AFP