BFM Business

Le patron d'Amazon France: "Malgré la fermeture, nous continuerons à vendre"

Interrogé sur BFMTV, Frédéric Duval, le directeur général d'Amazon en France confirme qu'il fait appel et que les clients seront toutefois bien livrés grâce aux vendeurs tiers et aux plateformes internationales.

Amazon contre-attaque. Contraint par un tribunal de ne vendre que des produits d'hygiène, alimentaire ou de santé, Amazon a annoncé ce mercredi qu'il préférait fermer l'ensemble de ses entrepôts en France. Annoncé initialement pour cinq jours, la fermeture pourrait se prolonger.

"On ne peut pas savoir quand on pourra rouvrir, indique Frédéric Duval, le patron d'Amazon France sur BFMTV. La réouverture est lié à la date d'audience d'appel car nous faisons appel de cette décision ainsi qu'à la réévaluation des risques sur nos sites."

Pour autant les clients pourront toujours commander sur le site et se faire livrer, assure Frédéric Duval, le patron d'Amazon France sur BFMTV. "Nous avons deux moteurs pour ça: nos vendeurs tiers sur le site ainsi que notre réseau international qui continuera à alimenter les Français en produits dont ils ont besoin."

Interrogé sur sa décision de fermer tous ses entrepôts plutôt que de ne vendre que les produits visés dans le référé (hygiène, alimentaire, santé), Frédéric Duval explique que ce n'est pas aussi simple. 

"Si on prend l'exemple d'un biberon. C'est quoi? Un produit d'hygiène? De santé? Est-ce que ce sera la vision du juge? Et en ce qui concerne un préservatif? Ou une couleur pour cheveux?", s'interroge le patron d'Amazon France. 

Concernant le reproche qui est fait la société de ne pas avoir mis à jour son document unique d’évaluation des risques (DUER), le patron d'Amazon assure que "la mise à jour a été faite continuellement depuis le début du Covid et en toute transparence. Mais cela prend quelques jours de faire une nouvelle itération."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco