BFM Eco

Le nombre de distributeurs a baissé de 4% en 2019

En 2019, la France métropolitaine a perdu 2135 distributeurs de billets. Des suppressions essentiellement constatées dans les grandes villes déjà bien équipées.

Les banques continuent de supprimer des distributeurs. En 2019, leur nombre a diminué de 4,1% pour s’établir à 50.316 en France métropolitaine, selon un rapport de la Banque de France publié jeudi. Cela représente une baisse de 2135 machines sur un an. Un tendance qui s’accélère alors qu’entre 2015 et 2018, la baisse du nombre de DAB n’était que de 1,8% par an.

"Cette rationalisation s’inscrit dans le contexte de l’érosion de l’usage des espèces dans les transactions, sous l’effet des changements des modes de consommation et de paiement", souligne la Banque de France. Et pour cause, les paiements en espèces ont diminué de 13,2% entre 2012 et 2019.

Abandon progressif du cash

A l’inverse, les paiements en ligne et les recours à des formules par abonnement n’ont cessé d’augmenter. Au cours des dix dernières années, les réglements par carte ont quant à eux bondi de 67%. Et le phénomène devrait s’intensifier alors que le plafond du paiement sans contact a été relevé de 30 à 50 euros le 11 mai dernier, jour de déconfinement

Trois jours après, 3 millions de transactions via ce mode de règlement avaient été enregistrées, soit 15% de transactions supplémentaires, selon le Groupement des Cartes Bancaires CB.

L’autre raison qui pourrait expliquer la suppression d'automates année après année réside dans leur coût pour les banques. En effet, l’achat d’un DAB est estimé entre 35.000 et 50.000 euros tandis que l’entretien et l’alimentation en billets se chiffre à 15.000 euros. Par ailleurs, le nombre d’agences bancaires est en baisse constante en raison de la concurrence des banques en ligne, ce qui peut également expliquer la baisse du nombre de machines.

"Très bonne" accessibilité

Si la France compte de moins en moins de distributeurs, la Banque de France assure que l’accessibilité aux espèces sur le territoire reste "très bonne" car la diminution du nombre de DAB est concentrée sur les communes les plus peuplées, donc les mieux équipées. "Ce recul n’a donc qu’un impact marginal sur l’accessibilité: en effet, le nombre de communes équipées d’au moins un distributeur de billets ne diminue que de 0,2% sur un an", ajoute la Banque de France.

Le maillage du territoire en distributeurs est donc quasi-inchangé. Près de 99% de la population métropolitaine réside aujourd’hui dans une commune équipée d’au moins un automate ou dans une commune située à moins de quinze minutes en voiture de la commune équipée la plus proche. Reste que 19.741 communes (56,9% des communes françaises) n’avaient ni DAB ni point d’accès privatif en 2019 et 8640 étaient uniquement équipées d’un point d’accès privatif.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco