BFM Business

Le gouvernement concocte un projet de loi limitant à la télé les publicités de certains produits

Le cabinet de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili,prépare un texte de loi visant à restreindre certaines publicités de produits à la télé.

Le cabinet de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili,prépare un texte de loi visant à restreindre certaines publicités de produits à la télé. - JOEL SAGET © 2019 AFP

La ministre de Transition écologique prépare un texte de loi visant à encadrer, voire à interdire, les spots de publicité pour des produits jugés nuisibles pour l'environnement ou la santé , selon le JDD. Un texte qui inquiète déjà les annonceurs.

Le milieu de la publicité, lourdement affecté par la crise, s'inquiète déjà d'un projet de loi gouvernemental visant à restreindre la publicité à la télévision de certains produits. Selon le JDD, la ministre de la Transition écologique prépare pour cet automne un texte de loi prévoyant d'encadrer, voire de bannir de la télévision, certains spots publicitaires pour des produits jugés nuisibles pour la santé ou l'environnement.

Seraient visés des véhicules à moteur thermique particulièrement polluants, certains aliments sources d'obésité, voire des comparateurs de voyages incitant à prendre l'avion ou des acteurs du l'univers de la mode, à la (trop) forte empreinte carbone.

Une première réunion s'est tenue avant le week-end

Alors que ce projet de loi devrait être déposé à l'automne, le ministère a organisé juste avant ce week-end une première réunion d'information. Ont été réunis des représentants de la Convention citoyenne, des chaînes de télé, du monde de la publicité et des annonceurs.

Pour sa part, le SNPTV (syndicat national de la publicité télévisée) évalue, selon le JDD, à plus d'un milliard d'euros les pertes potentielles de chiffre d'affaires, que de telles mesures restrictives pourraient induire.

Les députés Écologie Démocratie Solidarité ont déjà déposé un texte

Ce projet de loi gouvernemental fait écho à une proposition de loi des députés Écologie Démocratie Solidarité (ex-LaREM) visant l'interdiction progressive à partir de 2022 de la publicité de produits les plus polluants. Déposé à l'Assemblée nationale, le texte est inspiré de la Convention citoyenne pour le climat, laquelle a prôné la régulation de la publicité afin de "réduire les incitations à la surconsommation".

Récemment, l'UFC-Que Choisir et six autres associations de consommateurs, de parents d'élèves, familiales et de malades, ont par ailleurs lancé une pétition pour "interpeller les pouvoirs publics" et leur demander de mieux "protéger les enfants des dérives du marketing alimentaire."

Ils prônent "un encadrement des publicités à destination des enfants en interdisant la promotion sur les écrans (télévision et internet) des aliments dont la consommation doit être limitée".

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco