BFM Business

Le dispositif d'activité partielle de longue durée commence à convaincre les entreprises

Elisabeth Borne le 17 juillet 2020 à Matignon

Elisabeth Borne le 17 juillet 2020 à Matignon - Bertrand GUAY © 2019 AFP

Selon Elisabeth Borne, trois accords de branche et 90 dans les entreprises ont été signés depuis le lancement de ce dispositif.

Doucement mais sûrement... l'activité partielle de longue durée commence à être utilisée par les entreprises. Pour l'heure, trois accords de branche ont été signés et une vingtaine sont en cours de négociations. Surtout, 90 accords ont déjà été conclus dans les entreprises.

Un début encourageant pour la ministre du Travail, Elisabeth Borne, invitée jeudi sur BFM Business: "Je pense qu'il faut acter le fait que négocier prend du temps. Il y a beaucoup de discussion. Le dispositif évite les licenciements, et permet de former les salariés et ainsi rendre les entreprises plus fortes en sortie de crise", a-t-elle déclaré.

500.000 personnes concernées

Car c'est bien tout l'enjeu du dispositif. Il permet en effet à une entreprise dont l'activité est fortement ralentie de réduire le temps de travail moyennant une aide de l'État prenant la forme d'un remboursement à hauteur de 85% des indemnités versées aux salariés (15% de reste à charge donc).

Ces derniers percoivent quant à eux 84% de leur salaire net et peuvent suivre une formation. Une manière de maintenir les emplois jusqu'à ce que l'activité revienne à la normale. Inscrite au coeur du plan de relance, la mesure doit couvrir près de 500.000 personnes d'ici l'année prochaine, pour un coût de près de 7 milliards d'euros.

Étienne Bracq avec Paul Louis