BFM Business

Le Britannique Ineos rachète le site Smart de Daimler à Hambach

Ineos et Daimler se sont engagés à préserver 1300 emplois et la production du 4x4 Grenadier commencera dès fin 2021. Le site d'Hambach avait été inauguré en 1997 par Jacques Chirac et Helmut Kohl, chancelier de la République fédérale d’Allemagne.

La fin d'une aventure industrielle. Dans la soirée de lundi, le rachat de Smart France par le groupe britannique Ineos a été acté, selon l'AFP qui tient cette information d'une source proche de la direction. Cet accord a été signé à distance, comme l'indique le Républicain Lorrain.

Nous ne pouvions tout simplement pas ignorer l’occasion unique offerte par Hambach, à savoir l’achat d’une usine de production automobile moderne dotée d’une main-d’œuvre exceptionnelle. INEOS Automotive entend construire le meilleur 4X4 utilitaire du monde, et c’est précisément ce que nous ferons à Hambach", a déclaré dans un communiqué le président d’INEOS Group, Jim Ratcliffe. 

1300 employés conservés sur 1500

Créé en 1997, le site avait été inauguré par Jacques Chirac et Helmut Kohl, chancelier de la République fédérale d’Allemagne. Il avait pour vocation d'être un modèle européen en matière de mobilité douce avec des voitures légères conçues pour les déplacements urbains.

Cette cession n'est pas pour autant la fin de cette aventure industrielle. Ineos compte y produire un 4x4 à moteur thermique. De son côté, Daimler va produire la Smart électrique à Hambach jusqu’en 2024 ainsi que la face avant et le plancher du nouveau SUV électrique Mercedes. Le deux groupes se sont engagés à préserver 1300 emplois, comme ils le précisent dans un communiqué.

Pour les 200 autres, il faut encore "rechercher d'autres projets", a expliqué une source proche du dossier à l'AFP. Parmi les pistes envisagées: la construction par REC Solar France, filiale du danois REC Group, d'une usine de panneaux photovoltaïques juste en face de "Smartville" avec, à la clef, la création d'ici 2025 de 1.800 emplois. Mais ce projet n'en est pour le moment qu'au stade de la concertation.

La ministre déléguée à l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a salué mardi le "travail constructif" ayant amené de "réelles avancées" pour "pérenniser l'activité industrielle sur le site". Un comité sera créé "très prochainement" pour suivre l'activité et la "charge de l'usine", détaille l'AFP.

La production du Grenadier débutera fin 2021

Dans sa communication, Ineos vante les avantages industriels de sa nouvelle acquisition. "Il s’agit de l’un des sites de production automobile les plus modernes d’Europe. Il bénéficie d’une main-d’œuvre compétente et très expérimentée, affiche d’excellents résultats parmi les usines Mercedes en raison de la qualité de sa production et a récemment profité d’un important investissement qui lui permet de produire des véhicules de plus grande taille", peut-on y lire.

Le 4X4 Grenadier sera produit par Ineos dès la fin 2021 à l'usine d'Hambach en Moselle.
Le 4X4 Grenadier sera produit par Ineos dès la fin 2021 à l'usine d'Hambach en Moselle. © iNEOS

La présence de l'Allemagne à 200 kilomètres du site fait aussi partie des avantages mis en avant par Ineos dans sa décision d'acquisition. "Nous pouvons maintenant commencer les préparatifs à Hambach pour construire notre 4x4 à partir de la fin de l'année prochaine pour une livraison à nos clients du monde entier", écrit Dirk Heilmann, PDG du groupe Ineos, dans un communiqué.

Ineos annonce le lancement de la production du Grenadier d'ici la fin 2021 sur le site d'Hambach, pour une livraison aux premiers clients début 2022.

Par Pascal Samama et Pauline Ducamp avec AFP