BFM Business

Laurent Saint-Martin plaide pour des mesures visant à faciliter les donations entre générations

Invité de BFM Business ce jeudi, le rapporteur général du budget s'est dit favorable à un allègement des règles en matière de donations entre générations pour inciter les Français à décaisser leur épargne.

Dans les tuyaux de l'exécutif, l'allégement des règles fiscales sur les donations entre générations est vu d'un bon oeil par le député LaRem et rapporteur du budget à l'Assemblée nationale, Laurent Saint-Martin, qui s'est dit favorable à cette mesure censée inciter les Français à décaisser une partie des 130 milliards d'euros d'épargne accumulée en 2020.

"Je suis pour une dissociation des barèmes entre donations et successions", a-t-il déclaré sur BFM Business ce jeudi. Et d'ajouter: "Tout outil qui doit favoriser, soit la donation soit la consommation sera tout à fait positif à prendre".

"Nous avons besoin de confiance"

Pour autant, "ne croyons pas que nous résoudrions le problème de la surépargne actuelle uniquement sur les transmissions", a-t-il prévenu. Et pour cause, "nous avons besoin de confiance pour que les Français consomment et que les entreprises investissent", a-t-il rappelé.

Ainsi, "cette surépargne sera utilisée à bon escient soit en consommation soit en investissement quand nous pourrons redémarrer de façon beaucoup plus libérée qu'aujourd"hui', a dit Laurent Saint-Martin.

S'il juge "normal qu'il y ait une épargne de précaution, non souhaitée, en temps de crise", le rapporteur général du budget à l'Assemblée espère qu'elle "sera naturellement désépargnée avec la reprise de la vie économique classique, en tout cas c'est ce que nous souhaitons".

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco