BFM Eco

La planète croule de plus en plus sous les déchets électroniques

Des déchets électroniques traités dans un centre malaisien.

Des déchets électroniques traités dans un centre malaisien. - MANAN VATSYAYANA / AFP

Les déchets provenant de l'électronique ont dépassé les 50 millions de tonnes en 2019, en augmentation de 20% sur cinq ans, a averti jeudi l'ONU, dans un rapport. L'Europe a le plus fort poids de déchet par habitant.

La planète a de plus en plus de mal à "digérer" les déchets issus de l'électronique (ordinateurs, smartphones, télévisions à écran plat). Ils ont dépassé les 50 millions de tonnes en 2019, en augmentation de 20% sur cinq ans, a averti l'ONU.

Seuls 17% des 53 millions de tonnes de déchets provenant de l'électronique grand public - téléphones, ordinateurs, électroménager ou automobile - ont été recyclés, selon le rapport annuel de l'ONU sur le sujet. Le reste, pour un montant estimé à quelque 50 milliards d'euros, est jeté.

Le faible taux de recyclage aggrave le problème

L'obsolescence programmée et le faible taux de recyclage aggravent ce problème, le principal actuellement en matière de déchets, selon l'ONU. Ces déchets non-recyclés contiennent or, argent, cuivre, platine et des "terres rares", minerais qui doivent en conséquence être (sur)exploités pour produire de nouveaux appareils. Ils contiennent également des substances toxiques dangereuses pour la santé humaine, avertit le rapport.

L'Asie a généré à elle seule 24,9 millions de déchets électroniques

C'est l'Asie qui a généré le plus de déchets électroniques, avec 24,9 millions de tonnes, suivie par les Amériques (13,1 Mt) et l'Europe (12 Mt, mais le plus fort taux par habitant), l'Afrique et l'Océanie étant loin derrière, avec respectivement 2,9 Mt et 0,7 Mt.

"Il faut urgemment augmenter les efforts pour une production, une consommation et une élimination plus soutenables d'équipements électriques et électroniques", a relevé David Malone, sous-secrétaire général et recteur de l'université des Nations-Unies.

"La quantité de déchets électroniques croît 3 fois plus vite que la population"

"La quantité de déchets électroniques a augmenté trois fois plus vite que la population humaine et 13% de plus que le PIB mondial ces cinq dernières années", souligne de son côté Antonis Mavropoulos, président de l'Association internationale des déchets solides. Celui-ci pointe une "augmentation qui créé de fortes pressions en termes d'environnement et de santé"

F.B avec AFP