BFM Business

La messagerie d'entreprise Slack pourrait être rachetée par Salesforce

Le géant des logiciels de relation client Salesforce est en discussion pour racheter la messagerie professionnelle Slack, a révélé le Wall Street Journal.

Slack, la messagerie professionnelle propulsée par l'essor du télétravail durant la crise, pourrait être rachetée par le géant des logiciels de relation client, Salesforce, a rapporté mercredi le Wall Street Journal. Cette annonce a fait bondir en Bourse le titre de Slack.

L'action de Slack, entrée à Wall Street en juin 2019, a pris jusqu'à 32% après la publication de cette information avant d'être temporairement suspendue pendant plusieurs minutes. Elle s'affichait encore en hausse de près de 24% vers 18 heures GMT. Salesforce reculait pour sa part de près de 3%.

Selon le quotidien économique, les deux groupes ont entamé des discussions pour un accord qui valoriserait probablement Slack au-dessus de la capitalisation boursière du groupe au moment de la diffusion des premières informations, soit environ 17 milliards de dollars.

Si elle se concrétisait, cette opération "aurait un effet boule de neige sur l'ensemble du secteur tech", estime Dan Ives, expert chez Wedbush.

S'allier pour rivaliser avec Microsoft

Selon lui, on peut imaginer une série de mariages dans l'ensemble du secteur des services informatiques dématérialisés (cloud), d'autant que Salesforce s'affirmerait de plus en plus comme un rival de Microsoft, propriétaire de Teams, un concurrent de Slack.

Salesforce a procédé a plusieurs grandes opérations d'envergure ces dernières années, avec le rachat en 2018 de MuleSoft pour environ 6,5 milliards de dollars et celui en 2019 de Tableau pour 15,7 milliards de dollars.

Lors de la dernière publication des résultats trimestriels de Slack, le groupe faisait état d'une hausse de son chiffre d'affaires de 49% sur un an pour les mois de mai, juin et juillet, à 216 millions de dollars. Il revendiquait alors 130.000 clients payants.

P.D. avec AFP