BFM Business

Justin Bieber jette ses Crocs dans la piscine... et fait bondir le cours de la marque à Wall Street

Le cours du fabricant de chaussures, coté à Wall Street, a bondi après la publication d'un post Instagram du chanteur, laissant penser à une éventuelle collaboration.

Il a suffi d'une photo d'une paire de Crocs flottant dans une piscine postée jeudi sur Instagram par le chanteur Justin Bieber, accompagné du mot "bientôt", pour faire bondir le titre du fabricant de sabots en plastique à Wall Street.

L'artiste canadien de 26 ans est régulièrement aperçu avec des Crocs, de diverses couleurs, au pied et il n'en fallait pas plus pour que de nombreux internautes spéculent sur un futur partenariat entre Justin Bieber et Crocs.

Le titre a bondi de plus de 12% dans la journée jeudi avant de terminer la séance en hausse de près de 6% à Wall Street. Crocs n'a encore rien annoncé et n'avait pas répondu jeudi aux sollicitations de l'AFP.

La marque est habituée aux collaborations avec des célébrités; elle a encore sorti en début de semaine une paire de chaussures brillant dans la nuit élaborée en collaboration avec le chanteur portoricain Bad Bunny. Mis en ventes mardi soir, les paires se sont toutes vendues en seulement 16 minutes, raconte le New York Times.

Un milliard de chiffres d'affaires

C'est aussi une remontée impressionnante pour le cours de Crocs, qui a pris 400% de valeur depuis ses plus bas du mois de mars, en plein confinement. Le titre était alors tombé à 8,40 dollars avec un début d'année catastrophique. Avant de retrouver des sommets à 45 dollars ce jeudi...

Et Justin Bieber n'est pas le seul facteur de cette explosion. Avant d'être un objet de mode (ou de ringardise, selon les goûts), Crocs fabrique aussi ses fameux sabots pour le milieu hospitalier. Et dans le contexte du Covid, les demandes ont augmenté et devraient continuer à augmenter aux Etats-Unis, pensent les investisseurs.

De la même façon, le confinement a aussi profité aux articles "confort" et Crocs a ainsi entamé sa "remontada" grâce au confinement. La marque, qui affiche un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars, revendique aujourd'hui plus de 600 millions de paires vendues à travers 90 pays.

Thomas Leroy avec AFP avec AFP