BFM Eco

Jean-Baptiste Djebbari: "Les billets d'avion à 10 euros, ce n'est plus possible"

Le secrétaire d'Etat aux Transports estime qu'il faut "une régulation fiscale et sociale" dans les transports pour mettre fin aux modèles actuels qui "ont fabriqué des précaires dans le travail".

Uber, compagnies low-cost... Invité ce mercredi matin sur RMC et BFMTV, le secrétaire d'Etat en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a estimé qu'il y avait "un sujet de régulation sociale, de régulation tarifaire dans les transports qui par ailleurs sont subventionnés".

"Les billets d'avion à 10 euros, ce n'est plus possible", a-t-il ajouté. Et de conclure: "On a laissé prospérer en Europe des modèles qui sont des modèles datés qui honnêtement ont fabriqué des précaires dans le travail et je crois que dans le monde d'après, ce n'est plus possible".

Un premier pas en Autriche

Début juin, le gouvernement autrichien a agi en ce sens en annonçant une série de mesures ciblant tout particulièrement les compagnies low cost et le "dumping social" dans le transport aérien. Ainsi, "il ne sera plus possible de proposer des billets dont le prix est inférieur aux taxes et aux frais réels. En Autriche en moyenne, cela veut dire à 40 euros", a indiqué la ministre de l'Environnement Leonore Gewessler (Verts).

"Il n'y aura plus à l'avenir de tickets à bas coût sur le dos du climat et des salariés. Dans l'UE, nous sommes pionniers contre le dumping des low-cost", a assuré la ministre.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco