BFM Business

ZTE: toujours pas d'accord entre Washington et Pékin

ZTE

ZTE - WANG ZHAO / AFP

Le fabricant chinois est privé des composants et logiciels américains pour ne pas avoir respecté l'embargo des États-Unis sur l'Iran et la Corée du Nord.

La Maison Blanche a affirmé ce mercredi qu'aucun accord n'avait été trouvé à ce jour avec Pékin sur l'épineux dossier du groupe chinois de télécoms ZTE, qui empoisonne les relations entre les deux grandes puissances économiques.

"Aucune décision n'a été prise par les deux parties à ce stade", a déclaré Larry Kudlow, principal conseiller économique de Donald Trump.

Washington a interdit l'exportation de composants électroniques américains comme les microprocesseurs indispensables à la fabrication des smartphones de ZTE. Cette interdiction a conduit le groupe chinois à la cessation de l'essentiel de ses activités mettant quelque 75.000 emplois en péril. Or ces sanctions pénalisent par ricochet aussi les entreprises américaines.

Donald Trump avait laissé entendre fin mai qu'il avait trouvé un accord pour régler le contentieux, provoquant la colère de nombre d'élus du Congrès, démocrates comme républicains. Un éventuel accord reposerait sur le fait que ZTE s'acquitte d'une amende et change radicalement sa direction, en échange de quoi Washington lèverait l'interdiction des exportations.

P.L avec AFP